Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : retard et budget en hausse pour la reconstruction du marché de Lomé

Les marchés de Lomé et Kara ont pris feu en janvier 2013 et furent entièrement détruits ; mettant en difficultés les populations qui depuis, attendent la réouverture des marchés.

Le gouvernement togolais avait estimé initialement la reconstruction du marché de Lomé à 7 milliards de FCFA. Le budget et le dossier de reconstruction avaient eu en son temps l’aval de la direction nationale du contrôle des marchés publics. L’avis de non-objection avait été donné afin d’accélérer la mise en œuvre des travaux.

Cependant les travaux de reconstruction du grand marché de Lomé devront finalement coûter 22 milliards, selon le rapport de l’étude du budget 2017. Le budget est donc multiplié par trois. « Le problème de financement a bloqué le lancement de l’avis d’appel d’offres. Initialement évalué à environ 7 milliards de francs Cfa, le coût de la reconstruction du marché de Lomé s’est chiffré à environ 22 milliards de francs Cfa suite aux études architecturales et de maîtrise d’œuvre qui ont pris aussi en compte les observations de tous les acteurs », précise le document. L’étude qui vient d’être publiée et qui a été plus approfondie que la première prend des mesures sécuritaires, sanitaires et environnementales qui avaient échappé aux premières analyses et estimations. D’un point de vue technique, les nouveaux bâtiments devront être améliorés par rapport aux anciens, en répondant à des normes dorénavant plus drastiques. D’où l’augmentation des coûts. Il manque à ce jour 15 milliards afin que le projet soit bouclé … et lancé.

Le nouveau projet prévoit une bâtisse à 5 niveaux, érigée sur les décombres de l’ancien marché. Il sera aussi équipé, d’un sous-sol qui servira de parking et locaux techniques, d’un rez-de-chaussée de distribution populaire, des locaux de sécurité, etc. En ce qui concerne les étages, le premier sera de grande distribution, le second servira de centre de négoce et le dernier pour les services et technologies.

Le gouvernement togolais devrait apporter le financement complémentaire, au projet qui fut initialement aidé par la Banque africaine de développement (BAD) pour plus de 10 milliards de Fcfa. Les fonds ont été accordés pour la reconstruction de deux marchés du Togo, (Lomé et Kara). Le Togo avait organisé une compétition d’idée ou de projets architecturaux, remportée par  le groupement Sara Consult pour un prix de cinq millions de francs Cfa pour le marché de Lomé. Le reste des fonds auraient pu suffire si cette nouvelle étude du budget 2017 n’était pas venue reconfigurer le projet.

Les habitants de Lomé devront ainsi s’armer de patience avant de voir le marché central de leur ville ouvrir à nouveau ses portes.

Source : La Tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Forum de crowdfunfding qui s’est tenu à Dakar le 15 novembre a mis en lumière les besoins de financement des petites et moyennes entreprises en Afrique. Celles-ci auraient besoin de 331 milliards de dollars pour se développer. Thameur Hemdane, co-président de Financement participatif Afrique et Méditerranée (FPAM) s’est exprimé...
Le Ghana a signé cette semaine un protocole d’accord avec le consortium Sky Investment, d’Africa Investemnt pour la construction d’un métro aérien à Accra. Le début des travaux pour la construction du métro aérien de la capitale du Ghana est fixé à 2020. Le ministre ghanéen du développement des chemins de...
Le Togo en dépit des crises multiples qu’elle subit, accumule les performances et réalise des progrès dans les secteurs économiques. Classé 137ème au du classement général Doing Business de la Banque mondiale (BM), le Togo gagne 19 points. Le pays est classé en seconde position des «Top Perfomer» en Afrique...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter