Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : l’Etat veut mettre de l’ordre dans le secteur agro-alimentaire

Le gouvernement d’Alassane Ouattara a décidé de durcir le ton sur les supercheries qui se développent au sein du marché agro-alimentaire ivoirien.

L’Etat s’attaque ainsi au système de Ponzi, dont le montage financier frauduleux consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.

Selon le site Afrique sur 7, “les autorités ont convoqué plusieurs dirigeants d’entreprises afin qu’ils présentent des preuves en lien avec des plantations et d’autres éléments pouvant clarifier leurs situations.”

Par ailleurs, Abidjan a ordonné que les souscripteurs (les personnes spoliées par cette arnaque) soient remboursés dans les plus brefs délais.

Ces derniers vont donc être prochainement convoqués par le procureur qui validera avec l’appui d’huissiers la véracité de leurs reçus de paiement. A terme, un processus judiciaire viendra confirmer l’ensemble des régularisations.

Source : Afrique sur 7

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter