Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Algérie : l’ensemble des mines issues de la guerre contre la France ont été détruites

Alger a annoncé que les neuf millions de mines issues de la guerre coloniale avec la France ont été détruites par l’armée locale. 

C’est le général Boualem Madi, qui a officialisé l’information, non sans satisfaction : “Nous avons achevé l’opération de déminage qui couronne plus de cinquante années d’efforts continuels et de travail sur le terrain afin d’anéantir le fléau hérité de la période coloniale.” Ce dernier a indiqué qu’une surface de 62 000 mètres carrés avait été sondée à cette fin.

Pour rappel, l’Etat français “avait érigé durant le conflit des barbelés électrifiés et miné les frontières algériennes sur 700 km de long, du côté marocain à l’Ouest, et sur 460 km de long du côté tunisien à l’Est.”

Le média hexagonal, La Croix, précise d’ailleurs que la traversée de cette frontière morbide fut “souvent fatale pour les combattants du Front de libération nationale (FLN) qui allaient se ravitailler auprès de leurs bases arrière dans les pays voisins, ou qui voulaient infiltrer l’Algérie depuis ces pays.”

Source : La Croix

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter