Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
CAN 17 : victoire impérative des Elephants contre le Maroc

Après deux matchs nuls poussifs contre le Togo et la République démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire doit impérativement battre le Maroc ce mardi pour entrevoir les quarts de finale de la CAN 2017. Tout autre résultat serait un immense coup d’arrêt pour les hommes de Michel Dussuyer, tenants du titre.

Le sélectionneur des Elephants n’a d’ailleurs pas manqué de jeter un regard lucide sur cette rencontre lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match :

Comme je l’ai dit aux joueurs on joue un huitième de finale. On est conscient que c’est un match couperet qui se joue sur des détails. Il s’agit pour nous de le gagner. Il s’agit aussi de ne pas se jeter dans la gueule du loup. Il faut rester organisé tout en essayant de faire la différence à un moment donné.”

Pour autant, ce scénario est de bon augure si l’on se réfère à la précédente édition de la CAN qui avait vu l’équipe nationale ivoirienne s’imposait en finale contre le Ghana après être sorti des poules lors d’un match couperet contre le Cameroun (1-0).

Du côté du Maroc, un nul suffirait pour assurer la qualification, la Selefanto ne peut donc pas se permettre de calculer. L’autre rencontre du groupe C opposera la RDC au Togo.

Mardi à Oyem (Gabon) :

19h00 GMT: Maroc – Côte d’Ivoire

Mardi à Port-Gentil (Gabon) :

19h00 GMT: Togo – RDC

Source : Afrik Foot

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter