Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : le nouveau gouvernement souhaite renégocier le programme d’aide du FMI
Ghana croissance

Le gouvernement du président Nana Akufo-Addo a annoncé son intention de renégocier le programme d’aide de 918 milliards de dollars sur trois ans, conclu en 2015 entre le Ghana de John Mahama et le FMI. Le pays doit en effet faire face à de nombreuses dépenses publiques.

“L’actuel programme comprime l’espace budgétaire, et du point de vue du New Patriotic Party, il doit être révisé”, a indiqué le ministre des Finances, Yaw Osafo-Maafo.

L’accord, destiné initialement à assouplir la dette ainsi que l’inflation tout en boostant parallèlement la croissance, est donc jugé trop contraignant par le nouvel exécutif ghanéen.

Les termes du texte imposent en effet à l’Etat plusieurs réformes économiques difficilement applicables à l’instant T en matière de maîtrise budgétaire.

Depuis 2013, le pays accuse particulièrement le coup avec une dégradation progressive de ses comptes publics couplée à une courbe inflationniste très préoccupante.

Pour rappel, la dernière décennie fut couronnée de succès avec un PIB annuel de 7,5%, boosté par une exportation d’or, de cacao, et de pétrole en pleine expansion.

Source : Agence Ecofin

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En Côte d'Ivoire la Plateforme nationale de coordination du financement de la santé ( PNCFS) verra le jour le 18 juillet à Abidjan. Durant le mois de juillet la Côte d’Ivoire va lancer sa nouvelle Plateforme nationales de coordination du financement de la santé ( PNCFS). Cette structure sera dotée...
La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont entendus pour assurer un revenu minimum à leurs producteurs de cacao. Une politique volontariste de la part du premier producteur mondial qui s’exprime également à travers un nouveau plan de lutte contre le travail des enfants. Deux évènements qui prouvent que, s’il...
1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter