Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : 3,5 milliards pour des infrastructures scolaires et sanitaires

En droite ligne des promesses électorales, la présidence togolaise et son gouvernement vont débloquer un peu plus de 3,5 milliards de FCFA destinés à construire des infrastructures scolaires et sanitaires. Le déploiement s’organise avec l’aide de l’Organisation des Nations Unies, via le PNUD

C’est en juin 2016 à Mandjouri qu’a été officiellement lancé par le chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC). Le plan est doté d’un budget de plus de 155 milliards de Fcfa soit près de 258 millions de dollars et il est piloté par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). L’objectif du PUDC est d’améliorer significativement les conditions de vie des populations des zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base. Ce plan vise à la réduction des inégalités sociales du pays.

Les contrats de ces travaux ont été signés avec les entreprises du secteur des Bâtiment et travaux publics par le PNUD. L’organisme onusien onusien a retenu 45 projets. « La signature de contrats avec ces entreprises pour la construction des infrastructures scolaires et sanitaires, marque ainsi, le début effectif de la mise en œuvre de nouveaux chantiers, après le lancement des pistes rurales. Toutes ces infrastructures seront parallèlement équipées. Un système de maintenance sera également mis en place et opérationnel au niveau des préfectures et des districts », a précisé  Khardiata Lo N’diaye, Représentante résidente du PNUD au Togo. Les projets sont entièrement à la charge du gouvernement togolais et se dérouleront dans 19 préfectures du pays en deux volets, scolaire et sanitaire.

Deux priorités à l’ordre du jour : un volet scolaire et un volet sanitaire. 229 salles de classes, de 101 blocs latrines, de 33 blocs administratifs et de 22 laboratoires vont être construits ainsi 4 centres médicaux, 7 unités de soins périphériques, 20 incinérateurs, 3 hôpitaux préfectoraux et 2 unités de soins périphériques seront réhabilités.

Dans son discours du nouvel an, le Président togolais se félicitait de la réussite du PUDC et recommandait sa poursuite, précisant que les actions sociales contenues dans le programme seraient intensifiées, pour le mieux-être des Togolais.

Source : La Tribune Afrique

 

AUTEUR: Awa Siaka
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abidjan est en deuil. La capitale économique ivoirienne a été le triste théâtre, dans la nuit de lundi à mardi, de violentes intempéries qui ont emporté la vie de 18 personnes... pour le moment. Selon le média La Croix, le ministère de l’Intérieur fait état parallèlement de plusieurs blessés et...
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais dans ses locaux parisiens afin de célébrer les progrès accomplis ces dernières années. Un témoignage de considération plutôt rare venant d’une compagnie française, qui démontre toute l'importance que Dakar, et plus largement l'Afrique, représente pour Corsair. Au Sénégal, un transport...
Du 16 au 23 juin, une délégation d’une vingtaine d’opérateurs économiques nigériens va tenter de décrocher de juteux contrats aux Pays-Bas lors de la 4ème mission économique et commerciale dédiée à l'agroalimentaire et la chaîne de valeur. Cette "escapade entrepreneuriale" - chapeautée par la Chambre de commerce et d'industrie du Niger (CCIN)...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter