Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : la création d’un Tribunal de Commerce en bonne voie

Le Président Mahamadou Issoufou avait annoncé lors de son discours de clôture 2016 qu’un Tribunal de Commerce verrait le jour au Niger en 2017. Force est de constater que le projet est en phase de concrétisation puisque deux décrets ont été adoptés en ce sens par le Conseil des ministres.

Ces derniers fixent les conditions d’organisation et de fonctionnement de la future institution, indique l’agence Ecofin. L’organisme ajoute que la juridiction commerciale prendra pied au sein de la capitale et participera à l’assainissement de l’environnement des affaires local.

La loi mentionne par ailleurs que “le Tribunal de Grande Instance Hors classe de Niamey et les Tribunaux de Grande Instance abriteront les Tribunaux de Commerce en gestation”, dont le ressort sera progressivement étayé par le texte.

Un climat favorable pour les IDE

Cette nouvelle réforme vient conforter un virage drastique du Niger en matière de business. En atteste, un rapport récent de la Banque mondiale qui place le pays en tête des nations ayant engagé le plus de réformes l’année dernière en matière d’amélioration du climat des affaires en Afrique subsaharienne.

Il a en conséquence gagné dix points dans le classement planétaire et occupe désormais la 150 ème place.

Source : Agence Ecofin

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...