Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie/présidentielles : la Cour Suprême reporte sa décision à mai
Commission vérité et réconciliation en Gambie

Le nouveau président gambien, Adama Barrow, va être officiellement investi le 19 janvier prochain mais son prédécesseur, Yahya Jammeh, refuse toujours “d’abdiquer”. Si ce dernier avait contesté la légalité du scrutin devant la Cour Suprême, cette perspective a toutefois pris du plomb dans l’aile puisque l’organe n’a pas pu statuer mardi, faute de juge disponible.

Selon le site du Monde, “aucun des six juges qui devaient siéger (cinq Nigérians et un Sierra-Léonais) n’était présent à Banjul à l’ouverture de l’audience.”

Les magistrats ont tour à tour invoqué un problème de calendrier. La décision de l’organe a donc été reportée au mois de mai, indique James Gomez, l’ancien maire de Banjul responsable de l’organisation de la cérémonie de passation de pouvoir :

“Il n’y aura pas de verdict pour le moment pour la simple raison que Yahya Jammeh ne peut établir une cour sans juges, et la Cédéao n’a pas autorisé les juges sollicités à quitter leur pays respectif.”

Parallèlement, la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest continue de négocier avec le dérangeant frondeur par l’intermédiaire du chef d’Etat nigérian, Muhammadu Buhari, et de l’ancien président ghanéen, John Mahama; des médiations restées lettres mortes jusqu’à présent.

Pour rappel, la Cédéao pourrait rapidement annihiler la menace Jammeh, si le contrevenant persiste à ne pas reconnaître la légitimité d’Adama Barrow. A cette fin, le Sénégal prendrait les rênes de la force armée régionale.

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les présidents sénégalais et maliens se sont rencontrés lors d’une visite de 48h de Macky Sall à Nouakchott. La rencontre avait pour objet les enjeux économiques de deux pays. Les échanges furent fructueux et se sont soldés par la signature de six accords de coopération dans les secteurs des transports,...
En Afrique l’or attise les convoitises. Et ce alors même que ne cessent de sévir les groupes terroristes.  Le Mali, troisième producteur d’or en Afrique met en place des procédures afin de sécuriser ce secteur économique et afin de rassurer les investisseurs internationaux. La question de la sécurité au Mali...
En 2050, 60 % de la population africaine résidera en métropole, contre 39 % aujourd'hui, d'après l'ONU-Habitat. La smart city, ou ville intelligente, est un concept qui apparaît alors comme un des moyens d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Le scénario qui se dessine est le suivant : une croissance de plus...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter