Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan nommé vice-président

Au lendemain de la démission du gouvernement, l’ex-premier ministre Daniel Kablan Duncan est nommé au poste de vice-président de Côte d’Ivoire ; poste nouvellement créé par la Constitution promulguée en novembre 2016.

C’est devant les députés réunis en session extraordinaire à l’Assemblée nationale que le président Alassane Ouatara a nommé le nouveau et premier vice-président de l’histoire de la Côte d’Ivoire. Daniel Kablan Duncan fut pendant quatre ans Premier ministre de l’ère Ouatara. Considéré comme un fidèle il est l’homme qui peut dés aujourd’hui incarner l’après-Ouattara ; celui-ci le considérant comme son dauphin. Daniel Kablan Duncan est député PDCI de Grand Bassam et ancien premier ministre à deux reprises (1993-1999 et 2012-2017). De profil technocrate plus que politicien, c’est la première fois en octobre dernier qu’il briguait un mandat devant les électeurs

Daniel Kablan Duncan, qui avait démissionné lundi de son poste de Premier ministre s’est exprimé, visiblement très ému : « je voudrais indiquer à quel point je suis heureux et ému de la décision prise par le président de la République, de bien vouloir me nommer à cette haute et prestigieuse fonction de vice-président de la République. Je dois dire que ces remerciements vont aussi à son aîné, le président Henri Konan Bédié, avec lequel il a toujours travaillé en synergie et en symbiose.

Je voudrais dire aussi que lors de la remise de la démission hier, en tant que Premier ministre, mais aussi pour l’ensemble des membres du gouvernement, il a bien voulu renouveler son appréciation du travail que nous avons fait. Et je voudrais donc à nouveau lui exprimer ma profonde gratitude et lui dire que nous sommes bien sûr à sa disposition, pour travailler avec foi et ardeur dans la mise en œuvre de sa grande mission de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 ».

Reste à nommer un nouveau Premier ministre. Plusieurs noms circulent. Ceux de Niamien N’Goran et de Thierry Tanoh avaient circulé mais le nom qui revient désormais le plus souvent est celui du député Amadou Gon Coulibay, député de Korhogo, élu le 18 décembre dernier.

Sources : RFI, La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter