Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara ne briguera pas de nouveau mandat en 2020
Alassane Ouattara Burkina Faso exportation électricité

Le chef de l’exécutif a annoncé mercredi 4 janvier qu’il ne se représenterait pas lors des élections présidentielles de 2020. Fort d’un bilan économique très positif, Alassane Ouattara estime que les dossiers sur lesquels son équipe travaille permettront de laisser la Côte d’Ivoire sur de bons rails.

Le leader de la coalition (RHPD) estime en effet qu’une troisième expérience à la tête du pays n’est pas envisageable puisqu’il atteindra 75 ans lors de la prochaine échéance présidentielle : “Ceci m’amène à réaffirmer que les institutions de la République qui seront mises en place très prochainement me permettront de prendre congé en 2020.”

Ce dernier s’était déjà exprimé en ce sens durant sa campagne de 2015, laissant entendre “qu’il pourrait écourter son deuxième mandat si la fatigue et le sentiment du devoir accompli le poussaient à passer le relais à un vice-président ou tout du moins à un successeur constitutionnel.”

A.Ouattara pourra donc bénéficier durant ces trois prochaines d’années d’une certaine liberté d’action en étant débarrassé des contraintes liées à une nouvelle élection. il pourra ainsi convertir l’essai dans de nombreux chapitres clés de la politique ivoirienne comme le développement de l’investissement privéla réforme de l’armée, la modernisation du réseau électrique ou encore la baisse du coût de la vie.

Conforté par le Oui au referendum sur la nouvelle Constitution et la victoire probante du RHDP aux législatives de décembre, il est vrai que l’intéressé peut voir l’avenir sereinement.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...