Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Radiation de l’armée burkinabè de l’ex-Premier ministre Isaac Zida

Le général Isaac Zida avait sollicité une autorisation d’absence du pays pour retrouver sa famille au Canada en novembre 2015 mais n’est pas revenu au Burkina Faso à l’issue de sa permission en février 2016.

Le président Roch Marc Christian Kaboré estime qu’il s’agit d’un cas de « désertion en temps de paix ». Il souhaite voir Isaac Zida passer « en conseil de discipline » et le voir « rayé de l’effectif des forces armées nationales ». Le général Isaac Zida était l’homme de la transition au Burkina Faso. L’ancien numéro deux du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) avait pris la pouvoir après le renversement de l’ex-président Blaise Compaoré en octobre 2014. Isaac Zida s’était alors accroché au pouvoir mais sous la pression de la société civile et de la communauté internationale, avait accepté de se retirer.

Le régime de transition a pris fin en novembre 2015 après l’élection de Roch Marc Christian Kaboré. Le personnel politique apprécie diversement les décisions prises par le président. Le président du mouvement M21, Marcel Tankoano, n’est pas en phase avec la décision « Nous, nous prenons acte simplement de la situation de Zida, mais nous pensons que, après avoir travaillé, après avoir géré le pays, il a pu remettre le pouvoir à un civil, il a également dirigé le gouvernement pendant un an. Donc nous, nous pensons que le président du Faso aurait quand même dû donner un temps de grâce à Zida pour qu’on trouve une solution dans le dialogue ».

Steeve Zampaligré du mouvement « Le sursaut républicain » soutient quand à lui la décision du président Kaboré. « C’est bien normal que le général Isaac Zida passe en conseil de discipline et qu’on le radie des effectifs de l’armée parce qu’il ne répond plus aux besoins de ce corps-là, malgré tout ce qu’il a fait pour le pays. C’est ce que l’on dit chaque fois : l’armée, c’est la discipline d’abord », souligne-t-il.

sources : RFI

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter