Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
“En Afrique de l’Ouest, le rail sinon rien”
L’ancien rédacteur en chef de Courrier international et de Jeune Afrique, Claude Leblanc, est revenu pour l’Opinion sur les enjeux d’un réseau ferroviaire efficient reliant Abidjan et Cotonou.

“Tous les spécialistes le disent : pour s’industrialiser, l’Afrique a besoin du chemin de fer. Au total, le continent ne dispose que 51 000 kilomètres de voies ferrées. Mais le vent est aujourd’hui en train de tourner car les Etats, qui avaient souvent montré fort peu d’intérêt pour ce mode de transport, semblent comprendre qu’ils ont beaucoup à y gagner. C’est le cas notamment de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest qui ont finalement pris la mesure de mettre en œuvre ce projet vieux de plus d’un siècle.”

Le journaliste milite ainsi, à juste titre, pour que la problématique du train redevienne une préoccupation majeure en Afrique de l’Ouest. Il place en conséquence beaucoup d’espoirs sur le groupe Bolloré Africa Logistics qui avait multiplié les déclarations en ce sens durant l’année 2015.

Si l’entreprise avait évoqué des projets au Niger, avec un investissement de près de 2,5 milliards d’euros destiné à la construction de nouvelles voies, Claude Leblanc estime que les investisseurs locaux et étrangers devraient tout mettre en oeuvre pour concrétiser définitivement la liaison Abidjan-Cotonou.

Même si les complications judiciaires constituent un frein majeur dans la progression de cet épique projet…


La Tribune de Claude Leblanc est disponible ici.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter