Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
“En Afrique de l’Ouest, le rail sinon rien”
L’ancien rédacteur en chef de Courrier international et de Jeune Afrique, Claude Leblanc, est revenu pour l’Opinion sur les enjeux d’un réseau ferroviaire efficient reliant Abidjan et Cotonou.

“Tous les spécialistes le disent : pour s’industrialiser, l’Afrique a besoin du chemin de fer. Au total, le continent ne dispose que 51 000 kilomètres de voies ferrées. Mais le vent est aujourd’hui en train de tourner car les Etats, qui avaient souvent montré fort peu d’intérêt pour ce mode de transport, semblent comprendre qu’ils ont beaucoup à y gagner. C’est le cas notamment de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest qui ont finalement pris la mesure de mettre en œuvre ce projet vieux de plus d’un siècle.”

Le journaliste milite ainsi, à juste titre, pour que la problématique du train redevienne une préoccupation majeure en Afrique de l’Ouest. Il place en conséquence beaucoup d’espoirs sur le groupe Bolloré Africa Logistics qui avait multiplié les déclarations en ce sens durant l’année 2015.

Si l’entreprise avait évoqué des projets au Niger, avec un investissement de près de 2,5 milliards d’euros destiné à la construction de nouvelles voies, Claude Leblanc estime que les investisseurs locaux et étrangers devraient tout mettre en oeuvre pour concrétiser définitivement la liaison Abidjan-Cotonou.

Même si les complications judiciaires constituent un frein majeur dans la progression de cet épique projet…


La Tribune de Claude Leblanc est disponible ici.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de six millions d’Ivoiriens étaient appelés à voter aux élections locales, dont le principal enjeu est de mesurer les forces en présence avant la présidentielle de 2020. Les élections municipales et régionales n'ont pas mobilisé la population ivoirienne lors d'une journée de vote, qui fut marquée par différents incidents...
Alors que s’engage la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire ( PUDC), Jule Diop le ministre délégué auprès du Premier ministre déclare que l’Etat s’engagerait plus précisément au sein du PUDC. Le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) le projet phare au Sénégal qui a été lancé il...
Le président Buhari est déterminé : les contribuables nigérians détenteurs d’actifs à l’étranger ont douze mois, à compter du lundi 8 octobre, pour régulariser leurs situations fiscales. Ils ont douze mois pour bénéficier d'une amnistie fiscale.  On sait le président Muhammadu Buhari, champion de la lutte contre la corruption. Suivant sa...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter