Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : les autorités proposent d’amnistier les déserteurs de Boko Haram
djihadisme

Le gouvernement nigérien a annoncé la mise en place d’un vaste plan de déradicalisation envers les rebelles de Boko Haram qui déposeraient les armes. Une telle décision entrainerait ainsi de nombreuses amnisties.

Cette proposition du ministre de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, rappelle quelque peu la main tendue par le président colombien envers les combattants des Farc afin que l’Etat sud-américain retrouve une paix indispensable après plus de 50 ans de conflits incessants.

M.Bazoum a en effet indiqué via un communiqué que les autorités garantiront une porte de sortie « confortable » aux soldats déchus de BH : « Nous allons leur éviter la prison ainsi que toute poursuite judiciaire. Et nous allons nous acheminer vers une forme de prise en charge. »

Selon RFI, ces derniers seront cantonnés au sein d’un camp de transit où ils suivront un programme de déradicalisation afin « qu’ils puissent retrouver une vie sociale et abandonner leurs idées extrémistes. »

Pour le moment, la localisation du site n’a pas encore été actée, mais il s’agirait de celui de Diffa ou d’un autre en cours de construction, poursuit le média.

Pour rappel, si les arguments idéologiques ont permis à Boko Haram d’enrôler nombre d’éléments, l’argument pécuniaire a également fait la différence. Les autorités planchent donc sur le pari du plein emploi pour endiguer ce fléau.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...