Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : le Sénégal prendra les commandes des forces de la Cedeao si Jammeh n’abdique pas

Yahya Jammeh persiste et signe : il ne quittera pas son trône tant que la Cour suprême gambienne n’aura pas validé le scrutin présidentielle du 1er décembre dernier. Un scrutin qui avait vu le candidat de l’opposition, Adama Barrow, remportait brillamment les élections. Cependant, la CEDEAO pourrait annihiler rapidement cette menace, si le contrevenant persiste dans cette voie.

Dans l’optique d’une action concrète de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, le président de l’Organisation, Marcel Alain de Souza, a annoncé le 23 décembre que le Sénégal prendrait les rênes des opérations.

En effet, tout doit être mis en place pour que la passation du pouvoir s’effectue dans les meilleurs conditions le 19 janvier prochain.

D’ici là, la Cour suprême rendra ses conclusions sur la légitimité de l’échéance présidentielle (le 10). Pour autant, Y.Jammeh baissera-t-il pavillon si le verdict lui est défavorable ? Rien n’est moins sûr tant son intervention provocatrice sur le sujet n’augurait rien de bon :

“Tant que la Cour n’aura pas rendu sa décision sur cette affaire, il n’y aura pas d’investiture le 19 janvier. Et nous verrons ce que la Cedeao et les grandes puissances derrière elle pourront faire.”

Pour rappel, l’opposition tente de trouver une issue pacifique au conflit en proposant à l’intéressé de quitter la tête de l’exécutif sans être “menacé”. Mais il semble que cette solution négociée n’ait pas encore trouvé l’écho escompté. C’est également le cas des initiatives menées par les présidents ghanéen et nigérian, nommés médiateurs par la Cedeao sur ce dossier.

Sources : Jeune Afrique et Adiac

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter