Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : 1.800 civils libérés et 500 combattants de Boko Haram capturés

L’armée nigériane annonce avoir mené des opérations au cours de la semaine écoulée dans la forêt de Sambisa, enclave du groupe islamiste dans le nord-est du pays.

“Lors de nos opérations sur la période du 14 au 21 décembre 2016, un total de 1.880 civils ont été sauvés dans les enclaves de Boko Haram”, a déclaré le général Leo Irabor dans un communiqué publié après une conférence de presse. Le général a ajouté que les opérations se poursuivaient au sein de cette zone forestière vaste de 1300 km2  et s’inscrit dans le cadre de la campagne lancée l’an dernier pour nettoyer la zone tenue par les islamistes.

“De même, entre les 14 et 21 décembre, un total de 564 terroristes de Boko Haram ont été arrêtés et 19 autres se sont rendus à nos soldats. Sept suspects d’enlèvement et 37 étrangers ont également été arrêtés”, a-t-il précisé. Plusieurs combattants islamistes de Boko Haram ont été tués et des caches d’armes et de munitions ont été découvertes. Nouveau succès donc pour le Nigeria  et ses alliés, qui annonçaient l’année dernière que la secte djihadiste était “techniquement vaincue”.

Rappelons que la secte salafiste extrémiste de Mohammed Yusuf s’est transformée en mouvement djihadiste à la mort de celui-ci en 2009 et que depuis le Nigeria et ses alliés régionaux luttent pour reprendre les territoires que Boko Haram avait envahis. Ce qui est le cas depuis l’année dernière puisque de très grands territoires  du nord-est du Nigeria ont été reconquis. Cependant des poches de résistance et des bastions demeurent. Les opérations menées conjointement par les forces armées du Tchad, Niger, Cameroun et Nigeria portent leurs fruits bien que les actes imprévisibles demeurent d’actualité. Boko Haram poursuit ses actes de terreur en envoyant sur femmes et enfants kamikazes sur les marchés du pays.

Source : Le Point

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...