Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : Patrice Talon présente son Plan d’action du gouvernement

Répondant au nom de «  Bénin révélé », le programme est ambitieux. Il vise à engager la transformation structurelle de l’économie et table sur une croissance moyenne de 6,5% et la création de 500.000 emplois.

Trois axes sont privilégiés : consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et la bonne gouvernance ; transformation structurelle de l’économie et amélioration des conditions de vie des populations.

L’axe « réformes structurelles » poursuit trois objectifs : l’assainissement du cadre macroéconomique et le maintien de la stabilité, l’amélioration de a croissance économique et l’amélioration des performances de l’éducation.

Dans son discours de présentation, le président Patrice Talon dévoile le nom et l’esprit du programme : « Ce nom, c’est “le Bénin révélé” […] Je crois en effet qu’il est temps de révéler au monde, mais aussi à nous-même l’incroyable potentiel de notre pays pour des investisseurs ayant ces atouts. Je confirme que mon mandat sera celui d’une relance dynamique. ».

« Bénin révélé » définit les actions à mener de 2017 à 2021. « Le fléau de la pauvreté gagne chaque jour du terrain et des pans entiers de notre économie sont asphyxiés », a déploré Patrice Talon. « Nos services sociaux ne répondent pas aux besoins des populations et notre système éducatif est défaillant. Pourtant, je n’ai jamais été aussi  confiant en  l’avenir de notre pays (…) ».

Patrice Talon envisage également des réformes structurelles pour renforcer le système de la gestion publique et améliorer le climat des affaires. Il est mentionné au sein du document de synthèse du Plan d’Action du Gouvernement (PAG) que « Des investissements massifs seront effectués dans l’agriculture, le tourisme, la culture, l’économie numériques, les TICs, l’énergie, les infrastructures de transports et les unités de transformation ». Au niveau macroéconomique, le plan d’investissement du PAG ambitionne de faire passer le taux d’investissement de 18,8 du PIB en 2016 à 34% en moyenne pour les 5 années, avec un pic de 45% en 2019. L’exécutif fait le choix «de la mobilisation du secteur privé au moyen de Partenariat-Public-Privé. La contribution du secteur privée est prévue à hauteur de 71% du financement des projets phares ».

Le coût total du programme « Bénin révélé » est estimé à plus de 9.000 milliards de F CFA (dont 889 milliards déjà acquis).

Au total ce sont 77 réformes et près de 300 projets phares pour les cinq prochaines années qui ont étés présentés sous une forme inédite. L’ensemble du gouvernement est monté sur scène lors d’une cérémonie télévisée diffusée sur la télévision nationale.

Sources : RFI, FinancialAfrik

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...