Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : vers une réforme de l’armée

Le gouvernement d’Alassane Ouattara souhaite réformer au plus vite l’armée ivoirienne actuellement trop coûteuse et dont l’efficacité peut encore être largement renforcée.

Le président de la République avait fait de la sécurité de ses concitoyens l’un des fers-de-lance de sa campagne, et il compte bien tenir parole. Il est vrai que la menace extrémiste et djihadiste qui sévit dans la région appelle à la plus grande prudence.

Les Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), anciennement FRCI, vont donc être repensées au niveau de leur répartition par une diminution, notamment, du nombre des sous-officiers demeurant trop importants au sein des effectifs. Et cela pour gagner en efficacité sur le terrain.

Les autorités prévoient d’investir à cette fin plus de 2000 milliards de francs CFA jusqu’en 2020, une mesure nommée “loi de programmation militaire” qui aura également pour but de moderniser l’équipement et de le diversifier.

A noter que le budget salaire de l’armée devrait être également revu à la baisse afin d’atteindre un meilleur équilibre des dépenses, comme l’indique le ministre de la Défense, Alain-Pierre Donwahi : “Nous allons inverser la pyramide avec la mise en en place d’un plan d’incitations au départ (couplé) à une stratégie de reconversion.”

Ce dernier n’a pas manqué de rappeler dans la foulée que les troupes de l’ONU, déployées sur le territoire ivoirien depuis 2004, partiront l’été prochain. Pour autant, il assure que “tout est en place pour que le transfert de compétences se fasse correctement. Nous y sommes tout à fait préparés.”

Avant de rappeler avec pragmatisme que “les forces locales avaient assuré avec succès la sécurité lors du référendum constitutionnel d’octobre.”

Source : TV5 Monde

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter