Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : le prix des visas abaissé pour favoriser le tourisme

Nouakchott a pris la décision de diminuer les taxes incombant aux visas afin d’amorcer une reprise du flux touristique en Mauritanie. Plusieurs zones du pays sont en effet considérées comme dangereuses par les organismes internationaux.

C’est le cas des régions frontalières avec le Mali (Nord et Sud-Est), particulièrement délaissées par les visiteurs étrangers en raison d’une menace terroriste prégnante. Et notamment des Français qui représentent la majeure partie de la manne financière touristique locale.

Un état de fait qu’un rapport du Programme des Nations unies pour le développement n’a aucun mal à justifier : “Le tourisme mauritanien a culminé dans le milieu des années 2000, avec près de 15 000 touristes, et a cessé rapidement après le meurtre de quatre touristes français en 2007 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).”

L’activité a donc depuis beaucoup de mal à trouver un second souffle en raison des recommandations faites par Paris ne pas se rendre dans le pays. Ce qui inhibe en conséquence toute croissance ou investissement significatif. Le gouvernement mauritanien a donc décidé de jouer sur la corde financière en diminuant la taxation des précieux sésames.

Cette baisse a été actée dans une fourchette comprise entre 70 et 80%, et cela “pour encourager (les voyageurs) à visiter la région d’Atar, principale destination de charters jusqu’en 2011”, indique son président, M.Abdoul Aziz. “Ces frais fixés actuellement à 120 euros (170 $) seront ramenés à environ 40 euros (contre 120 actuellement).” Ce dernier a également assuré “qu’une sécurité totale régnait sur le territoire.”

Source : La Presse

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter