Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : le prix des visas abaissé pour favoriser le tourisme

Nouakchott a pris la décision de diminuer les taxes incombant aux visas afin d’amorcer une reprise du flux touristique en Mauritanie. Plusieurs zones du pays sont en effet considérées comme dangereuses par les organismes internationaux.

C’est le cas des régions frontalières avec le Mali (Nord et Sud-Est), particulièrement délaissées par les visiteurs étrangers en raison d’une menace terroriste prégnante. Et notamment des Français qui représentent la majeure partie de la manne financière touristique locale.

Un état de fait qu’un rapport du Programme des Nations unies pour le développement n’a aucun mal à justifier : “Le tourisme mauritanien a culminé dans le milieu des années 2000, avec près de 15 000 touristes, et a cessé rapidement après le meurtre de quatre touristes français en 2007 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).”

L’activité a donc depuis beaucoup de mal à trouver un second souffle en raison des recommandations faites par Paris ne pas se rendre dans le pays. Ce qui inhibe en conséquence toute croissance ou investissement significatif. Le gouvernement mauritanien a donc décidé de jouer sur la corde financière en diminuant la taxation des précieux sésames.

Cette baisse a été actée dans une fourchette comprise entre 70 et 80%, et cela “pour encourager (les voyageurs) à visiter la région d’Atar, principale destination de charters jusqu’en 2011”, indique son président, M.Abdoul Aziz. “Ces frais fixés actuellement à 120 euros (170 $) seront ramenés à environ 40 euros (contre 120 actuellement).” Ce dernier a également assuré “qu’une sécurité totale régnait sur le territoire.”

Source : La Presse

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...