Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : l’ex-président Wade cité dans une affaire de meurtre
Abdoulaye Wade législatives Sénégal

Le député-maire de Mermoz-Sacré-Coeur (Dakar), Barthélémy Dias, actuellement poursuivi pour le meurtre de Ndiaga Diouf dans ses propres locaux en 2011, affirme que l’ex-chef d’Etat, Abdoulaye Wade, serait à l’origine de cette sombre affaire et qu’il le fera savoir à la justice le 1er décembre.

“Dans 48 heures, je prouverai que la piste des commanditaires renvoie au plus haut responsable du Parti démocratique sénégalais. Avant d’aller au procès, je donnerai aux Sénégalais le plaisir d’entendre, eux-mêmes, la voix du Président Wade, et de savoir à quel point le PDS est un parti violent”, martèle-t-il.

Avant de poursuivre, incisif : “Vous entendrez ce qu’Abdoulaye Wade avait eu à dire concernant les membres de la sécurité qu’il a eu à envoyer à la mairie de Mermoz-Sacré Cœur et dans d’autres domiciles de responsables politiques, au prétexte qu’il avait un message à nous livrer.”

Si Barthélémy Dias garde la dent dure contre A.Wade, il ne souhaite pas pour autant que ce dernier soit jugé pour ce crime : « Je considère que Wade est trop vieux pour être traduit en justice. La majorité des Sénégalais ne souhaiterait pas voir Wade devant un tribunal. Mais le PDS doit venir répondre des actes ignobles qu’il a eu à poser tout au long de son magistère. »

Pour rappel, B.Dias avait tiré sur le jeune nervi, Ndiaga Diouf, lors de la période pré-électorale de la présidentielle de 2012 et avait indiqué aux enquêteurs avoir agi en légitime défense. Il assurait alors que sa vie était en danger car les hommes qui s’étaient introduits au sein de sa mairie agissaient pour le compte de leaders de l’ancien parti au pouvoir, le PDS.

Source : Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...