Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : l’ex-président Wade cité dans une affaire de meurtre
Abdoulaye Wade législatives Sénégal

Le député-maire de Mermoz-Sacré-Coeur (Dakar), Barthélémy Dias, actuellement poursuivi pour le meurtre de Ndiaga Diouf dans ses propres locaux en 2011, affirme que l’ex-chef d’Etat, Abdoulaye Wade, serait à l’origine de cette sombre affaire et qu’il le fera savoir à la justice le 1er décembre.

“Dans 48 heures, je prouverai que la piste des commanditaires renvoie au plus haut responsable du Parti démocratique sénégalais. Avant d’aller au procès, je donnerai aux Sénégalais le plaisir d’entendre, eux-mêmes, la voix du Président Wade, et de savoir à quel point le PDS est un parti violent”, martèle-t-il.

Avant de poursuivre, incisif : “Vous entendrez ce qu’Abdoulaye Wade avait eu à dire concernant les membres de la sécurité qu’il a eu à envoyer à la mairie de Mermoz-Sacré Cœur et dans d’autres domiciles de responsables politiques, au prétexte qu’il avait un message à nous livrer.”

Si Barthélémy Dias garde la dent dure contre A.Wade, il ne souhaite pas pour autant que ce dernier soit jugé pour ce crime : « Je considère que Wade est trop vieux pour être traduit en justice. La majorité des Sénégalais ne souhaiterait pas voir Wade devant un tribunal. Mais le PDS doit venir répondre des actes ignobles qu’il a eu à poser tout au long de son magistère. »

Pour rappel, B.Dias avait tiré sur le jeune nervi, Ndiaga Diouf, lors de la période pré-électorale de la présidentielle de 2012 et avait indiqué aux enquêteurs avoir agi en légitime défense. Il assurait alors que sa vie était en danger car les hommes qui s’étaient introduits au sein de sa mairie agissaient pour le compte de leaders de l’ancien parti au pouvoir, le PDS.

Source : Koaci

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter