Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : l’économie en net repli au troisième trimestre

La première économie d’Afrique bat de l’aile en subissant de plein fouet la crise pétrolière, les méandres du terrorisme et de l’inflation (+18%), ainsi qu’une sérieuse pénurie de devises étrangères. En atteste le troisième trimestre 2016 qui affiche une contraction du PIB nigerian de l’ordre de 2,24% par rapport à la même période l’année précédente.

Cette statistique n’est pas une surprise puisque l’or noir constitue 70% des revenus de l’Etat et 90% de ses exportations.

D’autre part, si l’OPEP a décidé fin septembre lors du Forum International de l’Énergie d’Alger de geler le niveau de production de la matière première afin d’enrayer sa chute, la mesure n’entrera en vigueur qu’après de longues tractations entre les membres de l’Organisation. Les premières annonces à ce sujet ne devraient d’ailleurs pas filtrer avant le sommet de Vienne prévu à la fin du mois.

Mais ce n’est pas tout, Lagos doit parallèlement faire face à la menace des groupes rebelles pesant sur ses installations pétrolières, avec comme issue, un manque à gagner récurrent pour le pays.

Dès lors, « avec une production qui est passée de 2,17 millions de barils par jour en 2015 à 1,63 millions de barils aujourd’hui, le secteur pétrolier a ralenti de 22% par rapport à 2015 », souligne le Bureau National des Statistiques (BNS). A tel point que l’Angola occupe désormais la place de premier exportateur d’Afrique sub-saharienne.

Cependant, les effets de la baisse de l’exportation de pétrole ont également un impact direct sur l’ensemble du marché domestique qui souffre d’une insuffisance de réserve de devises étrangères, entrainant de facto une inflation de la valeur des biens de première nécessité (notamment ceux qui sont importés). La faiblesse de la monnaie locale, le naira, est en conséquence directement liée à la mauvaise santé du secteur industriel (-2,9% au troisième trimestre).

L’année 2016 pourrait donc présenter le pire bilan économique du Nigeria depuis vingt ans, annonce le Fonds Monétaire International (FMI) avec une contraction du PIB évalué à 1,7%.

Source : Le Parisien

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mercredi 29 juin 2022, une mine située dans le centre du Nigeria a été la cible d’une attaque meurtrière perpétrée par des "bandits". Quatre employés chinois ont été enlevés. Jeudi 30 juin, les autorités locales du centre du Nigeria, ont annoncé dans un communiqué, le décès de plusieurs employés et...
Mercredi 29 juin 2022, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de prolonger d’un an sa mission de paix Minusma au Mali alors que les forces militaires françaises se sont retirées. L’ONU s’est résolue mercredi à prolonger sa mission Minusma sur le sol malien jusqu’au 30 juin 2023. La...
Au Ghana, alors que les prix ne cessent d’augmenter, des manifestants réclament au président Nana Akufo-Addo d’agir. Mardi 28 juin 2022, la police ghanéenne a arrêté 29 personnes lors d’une manifestation contre la vie chère. Des centaines de manifestants s’étaient réunis depuis le matin dans les rues d’Accra pour demander...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...