Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Quand Dakar accueille la nouvelle génération de chercheurs et intellectuels africains

« Fonder un nouvel humanisme décentré de l’Europe », c’est ainsi que Séverine Kodjo-Grandvaux décrit la nature des rencontres qui ont lieu en ce moment à Dakar et Saint-Louis.

 Organisés par Felwine Sarr et Achille Mbembe du 28 au 31 octobre les Ateliers de la pensée réunissent une vingtaine de romanciers, d’historiens, de philosophes, de sociologues… sénégalais et du monde entier, africains ou travaillant sur l’Afrique.

Il s’agit pour l’occasion de réunir des intellectuels qui habituellement travaillent disséminés dans le monde entier ; de croiser les regards, les pensées sur un continent africain qui voit émerger une nouvelle génération d’intellectuels.

 Une génération affranchie d’automatismes éducatifs hérités du colonialisme et qui se vit « consciente de ces réalités, (…) pleinement mondialisée, travaillant aussi bien sur le continent que dans de prestigieux établissements d’enseignement et de recherche en Europe et aux Etats-Unis, propose, depuis une dizaine d’années, une approche renouvelée qui cherche à élaborer des concepts innovants afin d’appréhender les réalités africaines et de penser leur inscription dans un monde globalisé » précise Séverine Kodjo-Grandvaux.

Il s’agit de rompre avec la pensée occidentale afin de créer, affermir la propre pensée africaine. C’est l’occasion d’écouter notamment Souleymane Bachir Diagne, de Mamadou Diouf, Léonora Miano, Françoise Vergès, Abdourahman Waberi, Sami Tchak, Célestin Monga ou encore d’Alain Mabanckou.

A lire dans Le Monde Débats

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter