Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Quand Dakar accueille la nouvelle génération de chercheurs et intellectuels africains

« Fonder un nouvel humanisme décentré de l’Europe », c’est ainsi que Séverine Kodjo-Grandvaux décrit la nature des rencontres qui ont lieu en ce moment à Dakar et Saint-Louis.

 Organisés par Felwine Sarr et Achille Mbembe du 28 au 31 octobre les Ateliers de la pensée réunissent une vingtaine de romanciers, d’historiens, de philosophes, de sociologues… sénégalais et du monde entier, africains ou travaillant sur l’Afrique.

Il s’agit pour l’occasion de réunir des intellectuels qui habituellement travaillent disséminés dans le monde entier ; de croiser les regards, les pensées sur un continent africain qui voit émerger une nouvelle génération d’intellectuels.

 Une génération affranchie d’automatismes éducatifs hérités du colonialisme et qui se vit « consciente de ces réalités, (…) pleinement mondialisée, travaillant aussi bien sur le continent que dans de prestigieux établissements d’enseignement et de recherche en Europe et aux Etats-Unis, propose, depuis une dizaine d’années, une approche renouvelée qui cherche à élaborer des concepts innovants afin d’appréhender les réalités africaines et de penser leur inscription dans un monde globalisé » précise Séverine Kodjo-Grandvaux.

Il s’agit de rompre avec la pensée occidentale afin de créer, affermir la propre pensée africaine. C’est l’occasion d’écouter notamment Souleymane Bachir Diagne, de Mamadou Diouf, Léonora Miano, Françoise Vergès, Abdourahman Waberi, Sami Tchak, Célestin Monga ou encore d’Alain Mabanckou.

A lire dans Le Monde Débats

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter