Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Camp de réfugiés au Nigéria : au moins neuf morts dans un attentat kamikaze

Le camp de réfugiés de Bakassi, en banlieue de Maiduguri, la grande ville de la région au nord-est du pays a été le théâtre d’un attentat kamikaze le 29 octobre.

L’Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale, est une région dévastée par sept ans de conflit entre Boko Haram et les forces de sécurité. L’insurrection islamiste et sa répression par  l’armée et les services de sécurité nigérians ont fait au moins 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009. C’est un des bastions du groupe djihadiste Boko Haram.

Maiduguri avait encore récemment été frappée, le 12 octobre, par un attentat à la voiture piégée dans une gare routière, faisant huit morts et une quinzaine de blessés.

« Deux kamikazes conduisant des rickshaws se sont fait exploser ce matin à dix minutes d’intervalle », a déclaré le porte-parole de l’Agence nationale des services urgences (Nema), Mohammed Kanar. « L’un des kamikazes a tenté de pénétrer dans le camp de déplacés internes de Bakassi, mais il a sauté à l’entrée, tuant quatre personnes, a-t-il expliqué. L’autre kamikaze, qui était accompagné de deux personnes, a explosé quelques minutes plus tard près du dépôt d’essence du camp. » Il apparaît que c’est le mode opératoire habituel de Boko Haram.

Le camp de Bakassi accueille des Nigérians qui ont dû quitter leurs foyers en raison des violences. Selon les organisations humanitaires, ce sont près de 1,5 millions de personnes qui sont ainsi regroupées à Maiduguri alors même que la région est un bastion djihadiste.

Les camps de réfugiés sont ainsi fragilisés : Fuyant les violences les populations sont hébergées dans une zone à risques qu’il est difficile de sécuriser.

L’attentat n’est pour le moment pas revendiqué.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...