Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : Paris veut bétonner sa relation avec Lomé

Le Premier ministre français, Manuel Valls, en visite officielle au Togo pour une durée de 24 heures, a annoncé en grande pompe la volonté de Paris de donner un second souffle à sa relation avec Lomé, et cela dans tous les secteurs.

Ce dernier, qui s’exprimait pour le site République Togolaise, a très vite donné la tonalité des intentions hexagonales sur ce dossier, à savoir une coopération largement renforcée entre les deux Etats :

“Votre pays change, il avance, il progresse. Nous voulons donc l’accompagner avec plus de présence française, plus d’échanges, plus de coopération. La France et le Togo doivent réfléchir ensemble, très concrètement, domaine par domaine”, affirme-t-il.

Avant d’aborder le volet économique sur le marché domestique et international : “La croissance de demain se joue en Afrique de l’Ouest. Et l’économie togolaise est pleine d’opportunités ! C’est pour cela que nos entreprises signent tous les jours des contrats (avec des structures locales). Elles investissent, elles échangent, elles voient bien tout son potentiel.”

Le chef de l’exécutif français est également revenu sur la problématique de la piraterie et de la pêche illégale qui gangrènent le continent. Il a ainsi tenu à saluer la charte novatrice votée le 15 octobre par l’Union Africaine portant sur la sûreté maritime régionale et a attesté du soutien total de Paris sur ce point :

“Le Togo, comme tous les pays de la région, est victime de la piraterie maritime. C’est un fléau qui menace la stabilité des Etats, détruit les économies, accroît la criminalité et que nous devons combattre collectivement : le Togo et la France, l’Afrique et l’Europe. Le ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, était présent à Lomé en ce sens pour le sommet de l’UA.”

Manuel Valls a d’ailleurs rappelé dans la foulée que la France demeurait un partenaire indéfectible des forces sécuritaires togolaises dans leur lutte commune contre la menace djihadiste, que ce soit Boko Haram ou encore Aqmi.

Source : République Togolaise

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
Le ministère de la culture, des arts et du tourisme du Burkina annonce la deuxième édition de l'«appel à projets culturels et touristiques». Le fonds global dotera des projets des acteurs culturels et touristiques burkinabés La seconde édition de l'«appel à projets culturels et touristiques» est lancée sous la houlette...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter