Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra Leone : la famine guette

Selon un rapport rendu public le 27 octobre par le Programme alimentaire mondiale (PAM) et l’Organisation des Nations-Unis pour l’alimentation et l’agriculture, ce sont 3,5 millions de Sierra Léonais ne disposent pas d’une sécurité alimentaire.

“Les résultats confirment les faiblesses de la productivité agricole, la pauvreté et un manque de résilience,”, a déclaré à Reuteurs le représentant de la FAO en Sierra Leone, Nyabenyi Tipo.

On est connaît les causes comme l’a fait remarquer Nyabenyi Tipo : la production de riz a chuté de 15% au cours des cinq dernières années, et seulement 4% des agriculteurs cultivent assez de riz pour répondre à leurs besoins pour l’année entière. 99% des agriculteurs utilisent des outils manuels, et seulement 10% ont accès à de meilleures variétés de semences, précise le rapport.

Sur les 3,5 millions de personnes fragilisées par l’insécurité alimentaire, environ 600.00 sont confrontées à de graves pénuries alimentaires et ne sont pas préparées à d’éventuelles crises telles que la hausse des prix des denrées, les inondations ou la sècheresse. Le rapport indique ainsi que le nombre de personnes “gravement” affectées par le manque de nourriture a augmenté de 60 % depuis 2010.

Et même si la Sierra Leone a été déclarée libre de la crise sanitaire Ebola qui a fait 11.300 morts et au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone depuis 2013, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le rapport fait le constat d’une lente remise en route du pays notamment dans le domaine de l’agriculture.

Le PAM a identifié les zones géographiques affectées et les agences espèrent améliorer la production alimentaire, l’accès à la nourriture et aider les communautés à devenir plus résistantes aux crises futures.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont entendus pour assurer un revenu minimum à leurs producteurs de cacao. Une politique volontariste de la part du premier producteur mondial qui s’exprime également à travers un nouveau plan de lutte contre le travail des enfants. Deux évènements qui prouvent que, s’il...
1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
Le Ghana a signé avec la Banque mondiale un contrat d'achat de réductions d'émissions de gaz. Le contrat doit permettre au pays de bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 50 millions de dollars.  L'accord, signé entre le Ghana et le Fonds de partenariat sur le carbone forestier, une entité administrée...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter