Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigéria : le pays s’apprête à redevenir la première puissance économique d’Afrique

Les indicateurs sont au vert et selon un rapport du FMI sur les Perspectives économiques mondiales du mois d’octobre, le Nigéria va retrouver sous peu sa place de leader bien que toujours en récession

L’institution financière internationale estime que la première puissance économique de l’Afrique sortirait de la récession en 2017. C’est un nouveau calcul du produit intérieur brut (PIB) qui indique que le Nigéria repasse en tête, devant l’Afrique du Sud et l’Egypte.

Les chiffres du FMI du mois d’octobre, indiquent que le PIB du Nigeria se monte à 415,08 milliards de dollars, versus 493,83 milliards de dollars en 2015. Le PIB de l’Afrique du Sud est passé de 314,73 milliards de dollars l’an dernier à 280,36 milliards de dollars en octobre 2016, alors que les chiffres sur l’Egypte ne sont pas disponibles. Le rapport indique toutefois que le PIB de l’Egypte en 2015 est resté à 330,159 milliards de dollars.

Le Nigéria essuie sa troisième crise, sa troisième récession depuis 1982.

Après deux trimestres consécutifs de croissance négative, marqués par des attaques d’installations pétrolières, la chute des cours de l’or noir, une inflation galopante et des taux d’investissements étrangers historiquement bas, le pays avait été officiellement annoncé en récession cet été.

Les investisseurs étrangers après la décision du gouvernement de maintenir le naira à un taux artificiel n’étaient pas revenus investir après sa dévaluation en juin dernier. L’inquiétude gagne également le secteur pétrolier. La production de pétrole a diminué de 21,5 % par rapport au mois de janvier, selon les chiffres de l’OPEP pour juillet, et le Nigeria a perdu sa place de premier exportateur de pétrole d’Afrique.

Alors même que le Nigeria tire l’essentiel de ses revenus de l’exploitation du pétrole, la menace de sabotages et d’attaques de groupes armés dans le delta du Niger sont autant de fléaux qui affaiblissent ce secteur économique et par conséquent le pays. A la fin d’août, le ministre du pétrole avait déclaré que seize cents pipelines avaient été sabotés depuis janvier. La production de pétrole a diminué de 21,5 % par rapport au mois de janvier, selon les chiffres de l’OPEP pour juillet, et le Nigeria a perdu sa place de premier exportateur de pétrole d’Afrique.

Les dernières déclarations du FMI devraient rassurer les acteurs économiques et donner un nouveau souffle au Nigéria.

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement a annoncé avoir dissous le FNDC, principal groupement d’opposition. Le FNDC, une coalition de partis politiques, de syndicats et d’organisations de la société civile a appelé à une nouvelle journée de manifestation le 17 août. En Guinée, le collectif FNDC qui s’oppose à la junte au pouvoir a été...
Ce nouvel assaut djihadiste qui a fait 42 morts s’est déroulé dans un contexte complexe ; alors que le pouvoir malien repousse son historique allié français et se rapproche de la Russie.  Au Mali, quarante-deux soldats maliens ont été tués, dimanche, dans le nord-est près des frontières du Burkina Faso et...
Une manifestation contre le coût élevé de la vie a tourné à l’émeute le 10 août dans la capitale de la Sierra Leone, Freetown. Le 10 août, à Freetown, des manifestations ont dégénéré et causé la mort de deux policiers. Les manifestants protestaient contre la vie chère. Dans le quartier...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...