Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nobel et littérature africaine : je t’aime, un peu, beaucoup… pas du tout ?

Dans «  Le Monde » le chercheur Abdelkader Kherfouche pousse un coup de gueule après l’attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan.

Ce n’est pas le talent du poète américain qui est en cause ; mais bien plutôt l’inclinaison du jury à récompenser la littérature occidentale en détournant les yeux de la littérature africaine.

En effectuant un bilan des cent seize années d’honneurs faits à la littérature, Abdelkader Kherfouche fait le constat d’un oubli du continent africain et de ses écrivains. Certes, Wole Soyinka le Nigérian, Naguib Mahfouz, l’Egyptien, Nadine Gordimer et John Maxwell Coetzee les sud-Africains ont été récompensés. Mais la réalité est criante : aucun auteur écrivant dans une langue africaine n’a été reçu à Stockholm par l’académie Nobel.

Cette année encore, le Kényan Ngugi wa Thiong’o était pressenti. Une fois encore ce génie littéraire s’est vu ravir l’attribution.

On comprend que Abdelkader Kherfouche s’émeuve et cherche des raisons de l’ignorance, de la marginalisation du continent africain par l’académie suédoise.Marginalisation, oubli, report, … des mots pour ne pas dire le seul qui vaille : eurocentrisme.

D’ailleurs Horace Engdahl, le secrétaire perpétuel de l’académie suédoise de 1999 à 2009, affirma à l’agence Associated Press en 2008  : « L’Europe est toujours le centre de la littérature mondiale. ».

 Abdelkader Kherfouche l’affirme « Cet eurocentrisme assumé résonne comme le déni du génie littéraire de tout un continent, l’Afrique. »

A lire dans Le Monde

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Dakar, les hôpitaux sont « proches de la saturation » à cause de l’afflux de malades du Covid-19. Selon le directeur national des établissements publics de santé, c’est 99 % des lits qui sont actuellement occupés dans la capitale. Au Sénagal, à Dakar, les hôpitaux ne peuvent plus répondre...
La rencontre entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, que tout le pays attendait, s’est passé dans la paix et la bonne humeur. Cela faisait des semaines qu’elle devait avoir lieu. Des jours que le pays ne parlait que de ça. Sur toutes les bouches ont pouvait lire les mots «...
Ce mardi 27 juillet, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara vont enfin se rencontrer, après dix années passées sans se croiser, sur fond de rivalité. Cette rencontre veut symboliser une réconciliation nationale. En Côte d’Ivoire, c’est jour de fête et de réconciliation nationale. Le président ivoirien Alassane Ouattara et son prédécesseur,...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...