Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : un imam condamné pour apologie du terrorisme

L’Imam sénégalais, Ibrahima Sèye, également professeur d’histoire-géographie dans un lycée de Kolda (Sud), a été condamné en appel à 30 mois de prison (dont 24 ferme) pour apologie du terrorisme, incitation à la désobéissance militaire et incitation à l’intolérance religieuse. Sa peine a été doublée par rapport au jugement de première instance.

Les juges de la cour de Dakar ont été particulièrement sensibles au réquisitoire du Parquet qui considérait que la sanction initiale, datant de juin 2016, n’avait pas pris la mesure des actes du prévenu.

Les magistrats se sont en effet appuyés sur l’enregistrement d’une prêche tenue en 2015 par l’intéressé dans laquelle il affirmait que “tous les militaires sénégalais envoyés au Mali (étaient) des mécréants.” Il évoquait ainsi le contingent sénégalais des forces des Nations unies établi localement pour apporter assistance et sécurité aux populations.

I.Sèye n’avait d’ailleurs pas manqué d’aggraver son cas en assumant ses propos à la barre. L’homme avouait alors “avoir agi au nom de l’Islam” dans le but de lutter “contre l’impérialisme occidental et américain” via le clivage du “choc des civilisations et des religions.”

Cette affaire démontre en l’occurrence que Dakar souhaite intensifier sa lutte contre le djihadisme, puisque cet individu fut arrêté en 2015 en compagnie d’une dizaine d’autres personnes, dont plusieurs imams, suspectées d’entretenir des liens étroits avec des organisations telles qu’Al-Qaïda, Aqmi ou l’Etat islamique.

Source : Slate Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le leader de l'Ira, mouvement politique qui lutte contre l'esclavagisme patenté en Mauritanie, est monté une nouvelle fois au créneau pour dénoncer une communication étatique à deux vitesses dans ce triste dossier. "Je suis d’accord avec le chef de l’Etat (Mohamed Ahmed El-Ghazouani) quand il dit que la Mauritanie n’institutionnalise...
La Mauritanie présente une singularité dans le monde arabe en attestant d'un taux de divorce oscillant entre 42 et 49 %, selon les estimations, bien que le gouvernement ne corrobore pas ces chiffres. Plus curieux encore, ce sont les femmes qui sont souvent à l'origine des ruptures.  D'après le site...
Une conférence de presse animée par l’association Les Victimes de Guillaume Soro (VGS) a eu lieu lundi 25 novembre 2019, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. À cette occasion, le mouvement présidé par Kader Doumbia, ex-membre des Forces nouvelles (FN), a dénoncé les pratiques inorthodoxes de l’ex-secrétaire général des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter