Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : un imam condamné pour apologie du terrorisme

L’Imam sénégalais, Ibrahima Sèye, également professeur d’histoire-géographie dans un lycée de Kolda (Sud), a été condamné en appel à 30 mois de prison (dont 24 ferme) pour apologie du terrorisme, incitation à la désobéissance militaire et incitation à l’intolérance religieuse. Sa peine a été doublée par rapport au jugement de première instance.

Les juges de la cour de Dakar ont été particulièrement sensibles au réquisitoire du Parquet qui considérait que la sanction initiale, datant de juin 2016, n’avait pas pris la mesure des actes du prévenu.

Les magistrats se sont en effet appuyés sur l’enregistrement d’une prêche tenue en 2015 par l’intéressé dans laquelle il affirmait que “tous les militaires sénégalais envoyés au Mali (étaient) des mécréants.” Il évoquait ainsi le contingent sénégalais des forces des Nations unies établi localement pour apporter assistance et sécurité aux populations.

I.Sèye n’avait d’ailleurs pas manqué d’aggraver son cas en assumant ses propos à la barre. L’homme avouait alors “avoir agi au nom de l’Islam” dans le but de lutter “contre l’impérialisme occidental et américain” via le clivage du “choc des civilisations et des religions.”

Cette affaire démontre en l’occurrence que Dakar souhaite intensifier sa lutte contre le djihadisme, puisque cet individu fut arrêté en 2015 en compagnie d’une dizaine d’autres personnes, dont plusieurs imams, suspectées d’entretenir des liens étroits avec des organisations telles qu’Al-Qaïda, Aqmi ou l’Etat islamique.

Source : Slate Afrique

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...