Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : les autorités renouvellent les effectifs de la police de Katiola

Les autorités ivoiriennes ne lésinent pas avec la sécurité de la population. Alors que Katiola était plongée dans l’émoi depuis le 3 octobre suite à une bavure policière, Michel Konan N’Guessan, le préfet de police de la région, a décidé de renouveler l’ensemble des effectifs de la ville.

Abidjan confirme ainsi sa volonté de mettre fin à l’impunité des forces de l’ordre, comme l’avait promis il y a quelque mois le procureur militaire, Ange Kessi. Une enquête est donc en cours à Katiola pour faire la lumière sur le tragique accident au cours duquel un policier avait abattu un ouvrier sans motif apparent, entrainant la colère de ses habitants.

Mais ce n’est pas tout, les gardiens de la paix sont réapparus dans les rues de la cité après avoir disparu durant douze jours. Ces derniers, tous nouveaux (une quinzaine dont un commissaire), sont le fruit d’une réflexion préfectorale désireuse d’apporter une réponse viable et efficiente à la vindicte populaire.

Il s’agit donc d’une sanction en bonne et due forme. Michel Konan N’Guessan a d’ailleurs rappelé aux recrues de respecter avec la plus grande rigueur les valeurs républicaines et à ne plus commettre de dérapage à l’avenir.

“J’ai exhorté les nouveaux venus à exercer leur métier de policier en assistant les populations dans le respect de leurs droits”, a-t-il ajouté.

Sources : Koaci et RFI

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...