Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : plusieurs juges arrêtés lors d’une opération anti-corruption

La police secrète nigériane a lancé samedi une vaste opération anti-corruption au cours de laquelle sept juges, soupçonnés de brasser illégalement une forte somme d’argent dans le cadre de pots-de-vin, ont été arrêtés. Huit autres restent dans la ligne mire des enquêteurs.

Les autorités fédérales ont indiqué que “les descentes aux domiciles de ces magistrats à travers tout le pays étaient basées sur des allégations de corruption et de fautes professionnelles.”

Le communiqué précise dans la foulée que “les fouilles ont permis de découvrir une fortune en liquide (800 000 $), en devises multiples, locales et internationales, ainsi que des biens immobiliers d’une valeur de plusieurs millions de nairas et des documents compromettants pour ces juges.”

Avant de conclure laconiquement : “Quatre à cinq juges étaient ici avec nous et ont rédigé des déclarations écrites.”

Du côté du barreau nigérian, les courroux sont nombreux puisque ses représentants dénoncent ni plus ni moins “des raids dont le style rappelle la Gestapo avec des méthodes sapant clairement l’Etat de droit, l’autorité, l’intégrité et l’indépendance du pouvoir judiciaire”, à l’image d’Abubakar Mahmoud, très remonté : “Je tiens à souligner que nous ne sommes pas dans un régime militaire”, s’insurge-t-il.

Pour rappel, Muhammadu Buhari, élu en 2015 à la tête du pays, est à l’origine de cette vaste campagne “de chasse aux sorcières” au sein de l’organe judiciaire. L’opposition l’accuse toutefois d’orienter les investigations uniquement sur les proches de l’ancien gouvernement afin de les museler.

Source : La Libre

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le leader de l'Ira, mouvement politique qui lutte contre l'esclavagisme patenté en Mauritanie, est monté une nouvelle fois au créneau pour dénoncer une communication étatique à deux vitesses dans ce triste dossier. "Je suis d’accord avec le chef de l’Etat (Mohamed Ahmed El-Ghazouani) quand il dit que la Mauritanie n’institutionnalise...
La Mauritanie présente une singularité dans le monde arabe en attestant d'un taux de divorce oscillant entre 42 et 49 %, selon les estimations, bien que le gouvernement ne corrobore pas ces chiffres. Plus curieux encore, ce sont les femmes qui sont souvent à l'origine des ruptures.  D'après le site...
Une conférence de presse animée par l’association Les Victimes de Guillaume Soro (VGS) a eu lieu lundi 25 novembre 2019, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. À cette occasion, le mouvement présidé par Kader Doumbia, ex-membre des Forces nouvelles (FN), a dénoncé les pratiques inorthodoxes de l’ex-secrétaire général des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter