Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : plusieurs juges arrêtés lors d’une opération anti-corruption

La police secrète nigériane a lancé samedi une vaste opération anti-corruption au cours de laquelle sept juges, soupçonnés de brasser illégalement une forte somme d’argent dans le cadre de pots-de-vin, ont été arrêtés. Huit autres restent dans la ligne mire des enquêteurs.

Les autorités fédérales ont indiqué que “les descentes aux domiciles de ces magistrats à travers tout le pays étaient basées sur des allégations de corruption et de fautes professionnelles.”

Le communiqué précise dans la foulée que “les fouilles ont permis de découvrir une fortune en liquide (800 000 $), en devises multiples, locales et internationales, ainsi que des biens immobiliers d’une valeur de plusieurs millions de nairas et des documents compromettants pour ces juges.”

Avant de conclure laconiquement : “Quatre à cinq juges étaient ici avec nous et ont rédigé des déclarations écrites.”

Du côté du barreau nigérian, les courroux sont nombreux puisque ses représentants dénoncent ni plus ni moins “des raids dont le style rappelle la Gestapo avec des méthodes sapant clairement l’Etat de droit, l’autorité, l’intégrité et l’indépendance du pouvoir judiciaire”, à l’image d’Abubakar Mahmoud, très remonté : “Je tiens à souligner que nous ne sommes pas dans un régime militaire”, s’insurge-t-il.

Pour rappel, Muhammadu Buhari, élu en 2015 à la tête du pays, est à l’origine de cette vaste campagne “de chasse aux sorcières” au sein de l’organe judiciaire. L’opposition l’accuse toutefois d’orienter les investigations uniquement sur les proches de l’ancien gouvernement afin de les museler.

Source : La Libre

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter