Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : l’Etat souhaite se doter d’un marché boursier
Ellen Johnson Sirleaf Liberia Bilan

La présidente, Ellen Johnson Sirleaf, souhaite que le Liberia entre dans l’ère boursière alors que le pays reste très dépendant de l’exportation de ses matières premières, dont les cours sont malades. Deux propositions ont ainsi été soumises au Sénat en ce sens.

Ces projets de loi visent l’instauration du marché des valeurs mobilières du Liberia (The Securities Market Act of Liberia), et la mise en place d’un cadre légal portant sur les valeurs mobilières nationales (The Central Securities Act of Liberia). Il s’agit d’un cheminement juridique indispensable pour qu’un tel projet voit le jour.

Le gouvernement tente ainsi de relancer une croissance en berne (0,4% en 2015) qui souffre d’une part, de l’épidémie Ebola (dont les conséquences ont été drastiques pour l’Etat avec un coût équivalent à 12% du PIB en 2015, selon les estimations de la Banque mondiale) et d’autre part, de la chute des cours internationaux du minerai de fer et du caoutchouc, représentant les ressources les plus importantes du pays (75% des exportations).

Le dossier sécuritaire est également un frein à l’expansion économique du territoire suite au retrait de la force de maintien de la paix des Nations Unies “qui a contraint l’État à assumer l’entière responsabilité de la sécurité, y compris sur le plan financier”, relève l’Agence Ecofin.

Un cru 2016 plutôt réjouissant

Ce dossier s’inscrit dès lors comme l’un des fers-de-lance du programme de l’exécutif, comme le souligne l’intéressée :Cela conduira au  développement du secteur privé et à la promotion de l’esprit d’entrepreneuriat au Liberia, tout en favorisant l’émergence d’une classe moyenne pouvant constituer un socle pour une croissance durable”, argumente-t-elle.

Avant de poursuivre, pragmatique :La mise en place du marché des valeurs mobilières favorisera la consolidation des échanges commerciaux entre le Liberia et d’autres pays et contribuera à attirer davantage d’investissements directs étrangers, ce qui créera de nouvelles opportunités d’emplois et entraînera une amélioration du niveau de vie dans notre pays.”

L’année 2016, qui annonçait déjà des perspectives de croissance enthousiasmantes (+2,6%) avec l’amorcement de la production locale d’or et le développement de multiples projets d’infrastructure, devrait donc quelque peu rassurer les investisseurs.

Sources : Agence Ecofin et AFKinsider

Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
Une ONG portugaise, Bios Cabo Verde a annoncé que 163 dauphins s’étaient échoués sur les plages de l'île du Cap Vert, fin septembre. L’association compte 136 animaux morts malgré les tentatives de sauvetage. Fin septembre 163 dauphins se sont échoués sur la rive orientale de Boa Vista, une des îles...
Freetown a rejoint le projet indien de télé-éducation et de télémédecine, e-VBAB Network. Selon l'Agence Ecofin, "l’objectif de (ce projet) est de fournir chaque année des cours gratuits à des milliers d’étudiants africains, et une formation médicale en continu gratuite à mille médecins et ambulanciers paramédicaux (sur le continent). (Dans...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter