Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Burkina Faso rend hommage à Thomas Sankara

Un mémorial dédié à l’ancien président, assassiné en 1987, a été inauguré en présence d’une foule nombreuse de curieux, de responsables politiques et de chanteurs.

Le 2 octobre 1984, l’ancien président Thomas Sankara prononçait ce qui est resté comme son plus célèbre discours d’orientation politique. Trois ans plus tard, le 15 octobre 1987, le père de la révolution burkinabé était assassiné au sein du Conseil de l’entente, l’ancienne caserne de la garde prétorienne de Compaoré, à Ouagadougou. C’est donc en ce lieu, et 32 ans après son assassinat, qu’a été inauguré, dimanche 2 septembre, un mémorial dédié à l’héritage de Thomas Sankara.

Plus de 2 000 personnes avaient fait le déplacement, tout comme de nombreuses personnalités officielles. Ainsi de Tahirou Barry, le ministre de la culture, pour qui « ceux qui ont tué Thomas Sankara ont simplement coupé l’arbre en oubliant les racines. Quoiqu’ils en aient fait, Thomas Sankara demeurera vivant à jamais ».

La journée s’est poursuivie par une grande marche et des débats sur l’économie. La cérémonie officielle s’est déroulée en présence de l’ancien président du Ghana Jerry Rawlings, qui a déclaré : « notre soutien pour ceux qui, comme Sankara, se sont levés, est une obligation morale. Cette insurrection avait un message clair : il y a toujours de l’espoir en l’humanité ».

Le projet de mémorial est pourtant critiqué, notamment par ceux qui pensent que justice n’a pas été rendue. La construction du mémorial devrait coûter plusieurs milliards de francs CFA, somme que ses promoteurs espèrent réunir notamment grâce à des dons. « Je souhaiterais que le peuple entier s’approprie ce projet », a ainsi déclaré Jerry Rawlings, qui avait, la veille, été reçu en audience par le président Roch Kaboré.

Un grand concert a permis à la foule de terminer cette journée d’hommage en musique. Sur la scène, le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly a déclaré penser « que c’est une forme de renaissance pour Sankara (…). Il est encore vivant, il est dans nos cœurs et il vivra pour toujours. Vive Sankara » !

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32