Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : l’ex-chef de Boko Haram est toujours en vie

Abubakar Shekau n’est pas mort et l’a fait savoir dans une vidéo mise en ligne samedi. L’ex-chef de Boko Haram, destitué de son titre par l’Etat islamique début août et remplacé par Abu Musab al-Barnawi, ne compte pas baisser pavillon pour autant. 

L’armée de l’air nigériane avait pourtant annoncé avoir grièvement blessé A.Shekau le 23 août dernier dans la forêt de Sambisa (Nord-Est). Quant à l’intéressé, il n’a pas manqué de provoquer les autorités locales lors de son intervention :

“Vous avez dit sur les réseaux sociaux m’avoir blessé ou m’avoir tué, mais je suis heureux, en bonne santé et en sécurité. Je vais parfaitement bien”, a-t-il lancé vindicatif, alors que l’homme s’est récemment lancé dans une véritable guerre de clan au sein de BH.

Les heurts avec les factions menées par le champion de l’EI, al-Barnawi, se sont en effet multipliés ces derniers temps et laissent planer une menace toujours plus grave sur les populations de plusieurs nations telles que le Nigeria, le Niger, le Tchad ou encore le Cameroun.

Le Conseil de sécurité de l’ONU sollicité

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, désire en conséquence en finir au plus vite avec Shekau, mais également avec l’ensemble de l’organisation terroriste responsable de plusieurs milliers de meurtres et autres immondices en tout genre.

Pour cela, le chef de l’exécutif compte vivement sur les forces vives des Nations unies vers lesquelles il s’est tourné vendredi pour demander une aide plus qu’urgente afin de répondre à la crise humanitaire régionale, particulièrement préoccupante.

M.Buhari a également sollicité l’institution pour qu’elle vienne en aide aux 218 lycéennes de Chibok kidnappées par Boko Haram, et cela il y a plus de deux ans.

A.Shekau, qui soutient avoir encore la main sur ce dossier, a affirmé une nouvelle fois qu’une libération des captives restait conditionnée à un échange avec des combattants BH :

“Nous ne ramènerons pas vos filles. Si vous voulez que l’on vous rende vos filles, rendez-nous nos frères”, a-t-il annoncé laconiquement sur les réseaux sociaux.

Source : Le Parisien

Articles connexes :

Nigeria : l’armée soutient qu’elle a blessé l’ex-chef de Boko Haram

https://tribuneouest.com/2016/08/09/nigeria-letat-islamique-destitue-abubakar-shekau-le-chef-de-boko-haram/

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sept candidats se présentaient et samedi les Togolais se sont rendus aux urnes pour élire leur prochain président. Aucun incident majeur n’est à déplorer. C’est à 16h que les 9.383 bureaux de vote du pays ont fermé. Et le dépouillement a pu commencer. Dans chaque bureau de vote, les bulletins...
Après plusieurs péripéties au cours du premier dialogue politique, les pourparlers ont abouti à une « réforme » de la Commission électorale indépendante. Mais cette révision est contestée par l’opposition qui reproche  au pouvoir de s’être octroyé la part du lion dans la nomination des 15 membres de la CEI devant...
La compagnie pétrolière Tullow Oil est autorisée par les autorités ghanéennes à pratiquer la technique du torchage dans les champs pétroliers TEN et Jubilee. Une dérogation exceptionnelle accordée à la société qui traverse des turbulences. La compagnie pétrolière et gazière Tullow Oil est autorisée par les autorités concernées à pratiquer la...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter