Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gabon : Ali Bongo reconduit à la tête du pays par la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle du Gabon a validé cette nuit la réélection d’Ali Bongo pour un nouveau septennat. L’institution a par ailleurs augmenté l’avance du président sortant sur Jean Ping, son principal opposant et auteur du recours, de 5700 voix lui octroyant désormais 50,66% des suffrages contre 49,8% auparavant.

Après la tombée des premiers résultats le 27 août dernier, le camp de Ping avait soutenu “que les Gabonais n’accepteraient jamais ces chiffres”, ce qui s’est vérifié dans les rues de Libreville puisque les heurts se sont multipliés depuis.

La décision de la Cour, très mal accueillie par l’opposition, pourrait dès lors encore nourrir ces mouvements contestataires, alors que la province du Haut-Ogooué, qui attestait de 95,46% des voix en faveur d’A.Bongo, faisait l’objet de nombreuses suspicions.

Ce dernier a donc opté pour la carte du pragmatisme dans son intervention télévisée d’usage : “J’appelle tous les responsables politiques, y compris les candidats malheureux à l’élection du 27 août, à un dialogue politique.”

Avant de conclure avec assurance : “Lorsqu’au sortir d’un scrutin,  des familles pleurent des morts, c’est une trahison de la démocratie. Plus jamais ça!” 

Parallèlement, un important dispositif de sécurité a été instauré dans la capitale, plutôt désertée, afin de prévenir tout acte de violence.

Selon France 24, “les accès au centre-ville étaient parsemés de barrages de police, de gendarmerie et de l’armée, tandis que les accès au palais présidentiel, sur le front de mer étaient bloqués par la Garde républicaine.”

Quant à Jean Ping, il avait été prévenu dès mercredi qu’il ne devrait pas franchir la ligne en rouge en s’astreignant de la décision finale de justice.

Source : France 24

Article connexe :

https://tribuneouest.com/2016/08/31/gabon-ali-bongo-reelu-sur-fond-de-contestation/

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...