Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
A Abidjan, les artisans auront bientôt de nouveaux espaces

Plusieurs villages d’artisans seront construits en banlieue d’Abidjan afin de mettre fin aux conditions d’implantation actuelle, jugées « anarchiques ».

Lors de l’ouverture officielle du Marché ivoirien de l’Artisanat (MIVA), à Abidjan, le premier ministre Daniel Kablan Duncan a dénoncé les installations « anarchiques » des artisans de la capitale économique de la Côte d’Ivoire. « L’une des difficultés réside dans les installations anarchiques de certains corps de métier, notamment les mécaniciens, les ferrailleurs, vanniers dont les activités contribuent à la dégradation de l’environnement », a déclaré le chef du gouvernement, pour qui « ce cadre d’exercice inapproprié est un frein à la productivité même des artisans ».

Lors de la cérémonie, organisée au palais de la culture de Treichville, dans le Sud d’Abidjan, les artisans de la ville se sont donc vus promettre d’être « réinstallés ». Dans le détail, un nouveau marché moderne de vannerie devrait voir le jour, sur un terrain situé sur le village de Modeste à Grand-Bassam, en lieu et place des endroits occupés actuellement par les vanniers le long des boulevards d’Abidjan. Les menuisiers, quant à eux, qui travaillent aujourd’hui en bordure des voies menant à Abono, au nord de la ville, devraient bénéficier d’un nouveau village moderne de menuiserie de cinq hectares, construit à Anokoi Kouté.

Au-delà de ces annonces, l’Etat ivoirien entend également industrialiser le secteur de l’artisanat. L’objectif est « de permettre au secteur (…) de constituer une base solide pour l’industrialisation de notre pays et d’accroître sa contribution au PIB national ». En Côte d’Ivoire, l’artisanat contribue à hauteur de 12% au PIB. Le secteur emploie surtout pas moins de 40% de la population active du pays, des artisans qui sont répartis en 245 corps de métiers.

Sous le thème « artisanat africain et émergence », la deuxième édition du MIVA accueille cette année plus de 400 exposants, provenant de 20 pays, dont 17 Etats africains.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté, les intellectuels qui, à travers leurs activités cognitives, posent les problèmes de leur société et essaient d’y apporter des solutions et de l’autre, les intellectuels mercenaires, laudateurs zélés, qui mettent leur science au service de leur maître. Le professeur Franklin...
La société pétrolière Lekoil a dénoncé l’accord de financement qu’elle avait contracté la semaine dernière avec le fonds souverain Qatari QIA. Et ce alors que Lekoil a découvert que l’opération s’avérait frauduleuse.  La compagnie nigériane Lekoil a découvert la tentative de fraude dont elle faisait l’objet et a alors suspendu...
Cette démarche s'inscrit dans le retour d’œuvres d’arts premiers du patrimoine béninois issues de collections occidentales privées.  Le vendredi 17 janvier, 27 nouvelles récades, sabres et objets de culte fon, offerts par un collectif d’antiquaires parisiens vont être accueillis par le musée de la Récade de Lobozounkpa, au Bénin. C’est à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter