Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : fin des mesures préventives contre le virus Ebola

Cette décision a été officialisée aujourd’hui par la ministre de la Santé ivoirienne, Raymonde Coffie-Goudou, précisant que les mesures préventives destinées à lutter localement contre l’épidémie du virus Ebola depuis deux ans, étaient désormais levées.

La ministre a indiqué que la situation épidémiologique s’était stabilisée depuis le mois de juin et “qu’aucune résurgence n’avait été observée dans les Etats affectés par la maladie.”

Les autorités ont donc conclu que la propagation du virus dans le pays présentait un risque très faible actuellement. Les Ivoiriens pourront donc reprendre leurs habitudes en toute quiétude, alors que certains gestes du quotidien comme l’accolade ou le serrage de main restaient déconseillés jusqu’à présent.

Mais ce n’est pas tout, le gouvernement a également annoncé la réouverture des frontières avec le Liberia et la Guinée, où le foyer de la maladie demeure sous contrôle (plus de 11 000 morts sur la période, si l’on prend en compte le Sierra Leone).

Ces dernières étaient en effet fermées depuis le 23 août 2014, dans le “strict cadre des mesures préventives destinées à protéger l’ensemble des populations, y compris étrangères, vivant sur le territoire ivoirien.”

Quoi qu’il soit, la sensibilisation de la population demeurera, selon les vœux du Président Ouattara, très marquée sur le territoire. Le lavage régulier des mains est donc encore fortement conseillé tout comme une manipulation prudente des gibiers ou une cuisson importante de la viande.

Sources : Le Figaro et Abidjan 911

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...