Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : le gouvernement veut reprendre le contrôle sécuritaire du centre du pays
La ville de Boni est annexée par des djihadistes

Alors que la situation au centre de Mali est toujours aussi préoccupante, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une opération militaire d’envergure destinée à sécuriser la région.

Le ministre de la Défense, Tiéman Hubert Coulibaly, avait d’ailleurs fait les frais de cette instabilité chronique dimanche dernier en étant démis de ses fonction. La “patate chaude” fut transmise dans la foulée au ministre de la Sécurité.

Le général Salif Traoré, qui s’est exprimé lundi 5 septembre, a ainsi qualifié “d’inacceptables” les derniers événements meurtriers ayant frappé le centre du pays, à l’image de l’annexion de la petite localité de Boni par plusieurs djihadistes (encore inconnus) qui ont pris en otage un élu local pour couvrir leurs arrières.

Ce dernier a donc indiqué dans la foulée que les autorités maliennes allaient considérablement durcir le ton afin que l’armée reprenne la main sur ce dossier : “Il faut une vraie intégration militaire d’abord et c’est ce que nous avons décidé. Cela va permettre de réduire un petit peu la circulation des armes légères”, a-t-il expliqué.

Avant de conclure, véhément : “Nous allons également, dans le cadre des relations avec les pays frères et amis qui sont la Mauritanie, l’Algérie, le Niger, le Burkina Faso, mener des opérations également de patrouilles qui nous permettront également d’empêcher au niveau des frontières la circulation des armes, pour nous permettre d’avoir un meilleur contrôle sur le centre.”

Pour rappel, des négociations sont déjà en cours entre le gouvernement et les groupes armés sévissant dans la zone de Mopti afin d’intégrer dans le processus de paix les combattants démobilisés qui souhaitent se déradicaliser.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mercredi 24 février 2021 à Abidjan, le docteur Assoa Adou, secrétaire général du front populaire ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo, a annoncé le retour de l’ex-président ivoirien en Côte d’Ivoire. Il  a révélé l’information au cours d’une rencontre qui s’est tenue en présence de madame Simone Éhivet Gbagbo (deuxième...
Le dauphin de Mahamadou Issoufou, Mohamed Bazoum est élu président du Niger avec 55,75% des voix. Le candidat du PNDS s’est imposé face à Mahamane Ousmane (44,25%). Le mardi 23 février 2021, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé les résultats de l’élection présidentielle « Les voix obtenues valides se...
L’élection législative en Côte d’Ivoire aura lieu le 6 mars 2021 dans 205 circonscriptions électorales. Selon le gouvernement ivoirien, 10.759 lieux de vote et 22.135 bureaux de vote abriteront le scrutin. La campagne électorale s’ouvrira vendredi 26 février 2021 à 00 heure et prendra fin le lendemain, jeudi 4 mars...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...