Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Côte d’Ivoire : Face à la montée du dollar, le gouvernement privilégie les emprunts en francs CFA - Tribune Ouest Côte d’Ivoire : Face à la montée du dollar, le gouvernement privilégie les emprunts en francs CFA - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Face à la montée du dollar, le gouvernement privilégie les emprunts en francs CFA

Les autorités ivoiriennes ont annoncé qu’elles se tourneraient désormais vers la monnaie ouest africaine en matière d’emprunts d’Etat, et cela en raison de l’inflation du dollar.

« Notre dernière obligation internationale a été émise juste avant le début de la montée du dollar américain. Aujourd’hui, l’émission de ce type de titre coûte très cher », explique Adama Koné, le ministre des Finances.

Le gouvernement contractera donc une dette de 550 milliards de francs CFA d’ici la fin de l’année (938M$), indique Les Echos. Cette décision est pourtant singulière pour ce pays qui se tournait jusqu’à présent vers les marchés obligataires internationaux pour emprunter.

Ce fut notamment le cas ces deux dernières années avec deux émissions à hauteur d’un milliard de dollars en 2014 et de 750 millions en 2015.

Néanmoins, comme l’explique Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets, « le dollar américain s’est essentiellement renforcé mardi, étendant ses gains dans le sillage des déclarations de la présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen. »

Cette dernière a en effet conclu que les conditions étaient réunies pour justifier un resserrement monétaire ainsi qu’une probable remontée des taux d’intérêt dès le mois de septembre.

Quoi qu’il en soit, l’exécutif ivoirien a pris acte de l’appréciation du dollar et a donc opté pour une solution sage et pragmatique.

Abidjan devra toutefois veiller à ne pas être prochainement confronté à un manque de liquidités après avoir « émis il y a quelques semaines un emprunt sous forme d’obligations islamiques conformes à la charia (sukuk) de 150 milliards de francs CFA », souligne le média.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire présente une dette représentant 37% de son PIB et s’est en conséquence engagée à ne pas dépasser le seuil de 41%.

Source : Les Echos

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...