Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara juge primordiale l’adoption d’une nouvelle Constitution

Alors qu’un comité d’experts est appelé à rendre ses travaux à la fin du mois sur le projet de la nouvelle Constitution ivoirienne, Alassane Ouattara juge primordiale que l’adoption du texte l’emporte lors du référendum prévu en octobre prochain.

« Nous devons travailler pour le oui au référendum pour que là où nous sommes soit préservé. »

Les mots de l’ancien ministre et cadre influent du Rassemblement des Républicains (RDR), Cissé Bacongo, sont forts et révélateurs d’une nation qui souhaite progresser étape par étape.

Pour ce dernier, l’adoption de cette nouvelle Constitution n’est ni plus ni moins « qu’une question existentielle », rappelant dans la foulée lors d’une tribune d’échange avec les jeunes militants du parti qu’il s’agissait d’un nouveau texte et non d’une simple révision :

« Elle fera table rase de l’ancienne pour marquer une rupture totale avec le passé (…) son adoption va aboutir à l’avènement d’une IIIe République », estime ce juriste de formation.

Avant de rappeler que « la Constitution de la 5ème République de la France a été élaborée de la même manière que celle qui est en voie d’élaboration. »

Et de conclure en taclant sévèrement l’opposition, qui par la voix de son chef de file, Pascal Affi N’guessan (FPI), ne cesse de critiquer un projet, somme toute novateur, sans apporter de critique réellement constructive au débat :

« M.N’guessan veut simplement se donner l’impression d’exister (…) Toutefois, il ne peut en réalité qu’effrayer 9% du peuple ivoirien », faisant implicitement référence au résultat du FPI lors des dernières présidentielles.

Quoi qu’il en soit, la Plateforme de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) s’est penchée ces dernières semaines sur le regard que portent les citoyens ivoiriens sur ce projet.

Les travaux de 21 groupes de réflexion à travers tout le pays ont ainsi été collectés par la structure lui permettant de réaliser une étude efficiente.

Des remarques qui seront bien entendues prises en compte par le gouvernement d’Alassane Ouattara, à l’image de la lutte contre le chômage et la précarité, fer-de-lance du projet présidentiel.

Sources : Connexion ivoirienne et Afrique sur 7

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter