Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : Conakry répond à l’appel de l’opposition et crie sa colère contre le régime d’Alpha Condé

Près de 700 000 manifestants ont répondu mardi 16 août à l’appel de l’opposition qui exige que le régime d’Alpha Condé place le pays sur une voie plus démocratique. Les responsables du mouvement ont largement demandé la démission du président en place.

Aboubacar Sylla, l’un des leaders de cette marée contestataire, n’a cessé d’haranguer la foule, la poussant à militer avec poigne en faveur de valeurs gouvernementales tournées vers la paix, la justice, la sécurité ou encore l’emploi. Des idéaux que l’exécutif local semble platement ignorer.

Ce dernier a également affirmé que chaque Guinéen devait avoir en tête le triste épisode daté du 28 septembre 2009, jour choisi par le parti d’A.Condé pour abattre 150 opposants.

Il n’a d’ailleurs pas hésité à aller plus loin dans la foulée : « C’est un régime de clans, c’est une République de copains, de coquins et de cousins […], communautaristes. C’est une République affairiste », a-t-il affirmé.

Avant de conclure avec véhémence : « Vous avez donné, par votre présence, un signal clair au président Alpha Condé. »

Quant à l’ex-Premier ministre et chef du l’Union des forces démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, ce dernier n’a pas tardé à lui emboîter le pas. Son discours pragmatique ne pouvait néanmois cacher une colère certaine, avec en toile de fond l’arrestation arbitraire de la députée UFDG, Gaoual Diallo, accusée d’avoir tenu récemment des propos injurieux envers Condé :

« Certains de vous ici présents ont des griefs contre ce gouvernement de monsieur Alpha Condé. Grâce à ses incohérences, ses maladresses, ses incompétences, la seule usine d’alumine qui existait en Guinée a fermé ses portes. Rio Tinto qui avait promis 100 000 emplois […], par la faute des incohérences et des maladresses d’Alpha Condé a plié bagages. Nous souffrons parce que le prix des denrées de première nécessité a fortement augmenté au point qu’aujourd’hui, rares sont les ménages qui assurent deux repas par jour. »

A noter que la journée a été entachée de nombreux heurts, puisqu’un jeune homme de 21 ans a perdu la vie sous les coups d’un membre des forces de l’ordre. Parallèlement, douze personnes ont été blessées.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laurent Gbagbo et Charles Blé ont été acquittés le mardi 15 janvier 2019. Leur libération immédiate ordonnée par la Chambre de première instance de la CPI a été suspendue à la requête dilatoire introduite par le Bureau de Fatou Bensouda le 16 janvier. Les collaborateurs de Fatou Bensouda avaitent exprimé...
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, au terme d’une procédure longue de deux ans. Une décision qui n’a pas été prise à l’unanimité des juges et qui faisait partie des scénarii possibles, mais qui reste étonnante au regard des charges et preuves avancées par l’accusation....
L’Etat ivoirien est sur le point de limiter sa participation dans les entreprises publiques. C’est lors du dernier conseil des ministres à Abidjan que la décision a été actée. Après les études nécessaires, un désengagement de l’Etat sera opéré. L’Etat ivoirien a pris la décision de se désengager progressivement des...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter