Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le Maroc va participer à la réhabilitation de la Baie de Cocody

La célèbre baie d’Abidjan, aujourd’hui très polluée, est en passe de retrouver ses lettres de noblesse, grâce à l’intervention du Maroc (premier investisseur étranger du pays) qui s’est engagé à réunir les 468 millions de dollars nécessaires pour finaliser le projet (282 milliards de Francs CFA).

Une réunion décisive s’est tenue le 19 juillet dernier dans la capitale économique ivoirienne entre les autorités locales, marocaines et plusieurs investisseurs issus principalement des nations du Golfe.

Le site Ecomnews évoque dès lors plusieurs noms prestigieux tels que la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), la Banque islamique de développement (BID) ou encore le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKAED).

Rabat chapeautera parallèlement l’ensemble des tractations jusqu’en 2019, date à laquelle la livraison de la Baie bordant le quartier des affaires a été actée, « conformément aux protocoles d’accord qui avaient été signés en juin 2013 entre les deux gouvernements », poursuit le média.

Le site comprendra entre autres une marina, un parc urbain d’équipements sportifs, culturels et commerciaux, un pont à haubans, mais également des ouvrages hydrauliques.

Said Zarrou, l’un des dirigeants de MarchicaMed (la structure pilotant le chantier), ne pouvait guère cacher sa satisfaction à l’issue des tractations :

« Aujourd’hui, c’est un grand jour car si les fonds arabes sont là, c’est grâce aux efforts entrepris par le Maroc auprès des bailleurs de fonds arabes, lesquels ont déjà manifesté leur disposition à accompagner le Royaume dans cette volonté commune de faire émerger un modèle de coopération Sud-Sud »

Du côté ivoirien, cette perspective entre pleinement dans le programme du président de la République, Alassane Ouattara, qui s’est engagé à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020, et cela en profitant notamment « de l’attrait croissant des grands groupes internationaux pour Abidjan », indique de son côté le quotidien français, Le Monde.

Sources : Ecomnews et Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter