Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : les infanticides rituels se multiplient depuis le début de l’année
Infanticide rituel Côte d'Ivoire sacrifice

Horreur et damnation. Aucun qualificatif n’est suffisant pour décrire l’ampleur que prend en Côte d’Ivoire le phénomène des infanticides liés à des rituels. Et cela, alors que plus de 40 cas sont dénombrés par les autorités depuis le début de l’année.

Celui subi le 26 février dernier par le jeune Bouba, âgé de 4 ans, a en effet largement ému l’opinion publique ivoirienne. Le jeune garçon a manifestement fait les frais de conseils machiavéliques d’un marabout à destination d’un homme de 27 ans, suspecté d’avoir égorgé l’enfant. Puis de l’avoir enterré avec empressement dans un terrain situé à l’est d’Abidjan. L’objectif du meurtrier : s’enrichir et gagner en notoriété « tout simplement ».

Si ce fait divers semble à première vue extraordinaire, plusieurs dizaines d’autres cas démontrent que ce phénomène devient malheureusement de plus en plus ordinaire. Et pour cause, relaie Africa News, « plus de 40 enfants auraient été assassinés depuis janvier pour des besoins rituels alors que ces meurtres interviennent très souvent à la veille des échéances électorales ». Les élections sénatoriales approchant à grands pas (le 24 mars), les risques qu’un tel drame se reproduise demeurent de facto particulièrement importants.

Alassane Ouattara promet de lourdes condamnations

Le président Ouattara est donc monté au créneau mercredi afin de condamner ces crimes avec la plus grande fermeté : « Au cours de ces derniers jours, nous avons assisté, avec indignation, à des cas de disparition d’enfants dans des conditions tragiques. Les enquêtes en cours ont déjà permis l’interpellation des personnes impliquées dans les différents cas d’enlèvement ou d’assassinat. Tous les suspects seront traduits devant la justice et les coupables seront sévèrement punis », a-t-il ainsi promis sans ménagement.

Sources : Africa News et Le Parisien 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trois pays ont décidé de la création d’une nouvelle zone économique, un nouvel espace dont l’ambition est de dynamiser l’agriculture des trois pays que sont le Mali, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire. Naissance de la ZES. C’est en janvier 2012 que le Mali, le Burkina Faso et la Côte...
Il aura nécessité plus de 6 mois de retard pour que président nigérian voit le budget de son gouvernement adopté. Le parlement a donné cette semaine son accord pour un budget de dépenses de 29,8 milliards de dollars.  Le budget de l’Etat nigérian sera donc de 29,8 milliards de dollars...
Le groupe BSGR propriétaire de la célèbre mine de diamants de Koidu au Sierra Leone a officialisé très récemment la reprise des opérations d'exploitation. La structure avait été sujette ces derniers mois à de nombreuses contrariétés, à l'image de problèmes financiers ou encore du virus Ebola à l'effet particulièrement dévastateur....
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter