Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
En Côte d’Ivoire, la digitalisation du système fiscal se poursuit

Le lancement en mars de l’application« e-liasse », permettra le dépôt des états financiers des entreprises.

La modernisation de l’État se poursuit en Côte d’Ivoire. Ainsi ‘Etat ivoirien a mis en place « e-liasse », une plateforme électronique de la direction générale des impôts qui permet aux PME et aux PMI de faire le dépôt de leurs états financiers en ligne. Koné Idrissa, le président de l`Ordre des experts comptables s’est exprimé sur le sujet confirmant que « la disposition entre en vigueur dès les premiers dépôts au mois de mars 2018 ». Reste la phase d’appropriation, phase qui devrait permettre Concernant la deadline pour les entreprises à se mettre aux chefs d’entreprise de se former aux nouveaux dispositifs de paiement par voie digitale.

Cette nouvelle procédure devrait permettre à l’Etat Ivoirien de disposer d’une base de donnée efficiente avec notamment, une traçabilité des payements fiscaux. Ces nouvelles dispositions pour les entreprises font suite à celles prises concernant les citoyens- contribuables ivoiriens. L’utilisation du portail e-impôts pour la déclaration et le paiement des Impôts et taxes est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour les contribuables relevant de la direction des grandes entreprises (DGE) et de la direction des moyennes entreprises (DME).

En ce qui concerne la validation des expert-comptables des sociétés ivoiriennes, un système en ligne a été installé par la DGI, permettant de donner le visa de façon électronique. « Au niveau des visas, le même principe continue. Quand le contribuable met en ligne son état financier, il transmet cela sur la plateforme à son expert-comptable qui a différentes fonctionnalités lui permettant de viser ça en ligne », a précisé le chef du guichet unique des états financiers à la direction générale des impôts, Didier Coulibaly Kissa. En quelques semaines, la mise en application du système a permis à la DGI de faire rentrer plus de 25 milliards de francs CFA (30 millions d’euros) avec un échantillon de 1.104 entreprises sur les 3.000 répertoriées qui ont utilisé la plateforme pour le règlement d’impôts.

Source : La Tribune Afrique

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trois pays ont décidé de la création d’une nouvelle zone économique, un nouvel espace dont l’ambition est de dynamiser l’agriculture des trois pays que sont le Mali, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire. Naissance de la ZES. C’est en janvier 2012 que le Mali, le Burkina Faso et la Côte...
Il aura nécessité plus de 6 mois de retard pour que président nigérian voit le budget de son gouvernement adopté. Le parlement a donné cette semaine son accord pour un budget de dépenses de 29,8 milliards de dollars.  Le budget de l’Etat nigérian sera donc de 29,8 milliards de dollars...
Le groupe BSGR propriétaire de la célèbre mine de diamants de Koidu au Sierra Leone a officialisé très récemment la reprise des opérations d'exploitation. La structure avait été sujette ces derniers mois à de nombreuses contrariétés, à l'image de problèmes financiers ou encore du virus Ebola à l'effet particulièrement dévastateur....
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter