Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : l’ex-président Obasanjo milite pour que Buhari ne se représente pas
Obasanjo Buhari Nigeria présidentielle

Olusegun Obasanjo, qui a dirigé le Nigeria entre 1999 et 2007, a publié une tribune sans appel dans laquelle il demande à Muhammadu Buhari de renoncer à un nouveau mandat présidentiel en 2019.

Cette prise de position intervient alors que les lobbys politiques du nord du pays poussent pour que M. Buhari (issu également du nord musulman) candidate à sa propre succession. Une telle intervention cristallise ainsi les dissensions existant entre les leaders du Nord et ceux du Sud, au-delà de leur appartenance politique, relève le site Mali Actu.

O. Abasanjo a donc fermement rappelé « les pauvres performances » du président en place depuis son arrivée au pouvoir en 2015, tout comme les thèmes qu’il a négligés, à l’image de la sécurité, de l’économie ou encore du pouvoir d’achat des Nigérians; un échec qui devrait le pousser « à considérer le repos », a-t-il ajouté.

Avant de lui reprocher d’être responsable « de la pire récession économique de l’histoire moderne du Nigeria, qui a perdu sa place de première économie d’Afrique ».

Mea culpa

L’intéressé a également regretté d’avoir voté pour Buhari en 2015, assurant qu’il s’était trompé:

« Je connaissais M. Buhari et sa faible connaissance en économie, mais je pensais qu’il ferait appel à des Nigérians qui pourraient l’aider car l’économie n’obéit pas aux ordres militaires. »

Abasanjo s’est finalement prononcé en faveur d’un « nouveau mouvement – la Coalition pour le Nigeria – qui n’a pas besoin d’être un parti politique, mais qui doit rassembler des membres qui veulent un Nigeria nouveau, vert et transparent. »

Source : Mali Actu

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter