Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : l’UE débloque 400 millions d’euros en faveur du PNDES
pndes

Le président guinéen Alpha Condé, a présenté le 16 novembre à Paris, son Plan national de développement économique et social. Lors du Groupe consultatif, l’Union européenne (UE), a alors pris la décision de débloquer du pays une enveloppe de 400 millions d’euros afin de soutenir le plan de restructuration guinéen.

L’appui consenti par l’UE sera ainsi dédié à la consolidation de l’Etat de droit, le secteur de la santé, la création d’emploi, à la dynamisation du potentiel économique de la Guinée.

Ainsi Alpha Condé a su convaincre l’UE du bien fondé de son Plan national de développement économique et social de la Guinée (PNDES). C’est Neven Mimica, le commissaire en charge de la coopération internationale et du développement qui s’est exprimé au sujet de cette aide : « Il y a trois ans, la Guinée était frappée par Ebola. Aujourd’hui, le pays s’est relevé mais il continue à faire face à de nombreux défis. L’UE reste aux côtés du peuple guinéen et appuiera le PNDES de la Guinée à hauteur de 400 millions d’euros d’ici 2020 », a précisé Neven Mimica dans un communiqué de l’Union. « Cela signifie que nous mobiliserons plus de 100 millions d’euros additionnels par rapport à ce que nous faisons déjà par ailleurs en Guinée, notamment via le fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique » a poursuivi le commissaire.

Le financement se subdivisera pour servir les missions de développement dans différents domaines. Il s’agit de permettre la consolidation de l’Etat de droit en Guinée et d’accroître la qualité des services de soins de base de qualité en terme de santé publique. Les fonds serviront également à l’exécution du plan d’assainissement de la Guinée et la dynamisation du potentiel de la capitale Conakry et d’autres villes comme centres de croissance et d’innovation.

« La Guinée bénéficie d’un financement du 11ème fonds européen de développement (FED) de 244 millions d’euros pour la période 2014-2020. Ce financement porte sur trois secteurs principaux : la consolidation de l’Etat de droit et de la gouvernance (92 million d’euros), l’assainissement urbain (84 million d’euros) et la santé (40 million d’euros). A ces secteurs s’ajoutent l’appui au secteur routier (20 million d’euros) et des mesures d’accompagnements en appui à la mise en œuvre (8 million d’euros) », précise la déclaration de l’Union Européenne.

Le fonds européen ouvre des perspectives au pays, qui a souffert de l ‘épidémie d’Ebola ; celle-ci handicapant lourdement l’économie guinéenne. Le jeudi 16 novembre la Guinée a organisé à Paris une table ronde de deux jours avec la banque mondiale et ses partenaires techniques, preuve d’une relance dynamique du pays. Selon les autorités guinéennes, cette rencontre permet au gouvernement de vendre les potentialités et les atouts du pays afin de convaincre les bailleurs de financer le plan quinquennal de développement PNDES (2016-2020), dont le besoin est évalué à 14,6 milliards de dollars.

Source : La Tribune Afrique 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter