Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : un plan d’investissement pour augmenter la production de sucre de 30%
sucaf

La société sucrière ivoirienne Sucaf annonce un plan d’investissement de 84 milliards de francs CFA sur la période 2017-2022. La capacité de production de ses deux usines de transformation devraient passer à 10 000 tonnes de cannes à sucre quotidiennement, versus 8 000 tonnes actuellement.

Lors de la visite du ministre ivoirien de l’Industrie et des mines, Jean-Claude Brou, le 10 novembre sur le site de la compagnie , la filiale du groupe agro-alimentaire Somdiaa en Côte d’Ivoire, Sucaf, annonce la montée en puissance de ses investissements à hauteur de 83,7 milliards de francs CFA, soit environ 127,6 millions d’euros. Cet investissement. permettra également d’augmenter sa production sucrière de 30% sur les cinq prochaines années, afin de compenser le déficit en sucre sur le marché local.

Le marché ivoirien présente la particularité de formuler une forte demande de 240 000 tonnes en sucre, alors que l’offre nationale y répond avec 200 000 tonnes par an. La production sucrière est dominée par deux opérateurs industriels que sont la Sucaf et la Sucivoire. La Sucaf ambitionne avec son plan d’investissement de passer à 130 000 tonnes d’ici 2022. Le plan prévoit également la création de nouvelles plantations et le renforcement des capacités techniques. Exploitant une superficie globale de près de 14 000 hectares, dont 2 000 hectares de plantations villageoises, la Sucaf étendra ses surfaces exploitées de 1 500 hectares et la création de 800 hectares des parcelles villageoises.

Les investissements concernent également l’amélioration des rendements, avec l’accroissement des surfaces irriguées et le renforcement des capacités de production de deux usines de transformation qui devraient pouvoir produire, à terme, 10 000 tonnes de cannes à sucre quotidiennement, contre 8 000 tonnes actuellement.

«La Sucaf joue un rôle central dans la région bien au-delà de l’aspect économique et commercial», s’est félicité Jean-Claude Schmidt, directeur général de la Sucaf. D’après ce dernier, la société a redistribué des revenus estimés à 1,3 milliard de francs CFA (1,98 million d’euros) aux exploitants des plantations villageoises.

Source : La Tribune Afrique

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter