Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : une université souhaite recruter un charmeur de serpent
Nigeria Cobra Morsure Université

Si l’information paraît étrange à première vue, il n’en est rien. Et pour cause, les décès liés aux morsures de serpent ne sont pas si rares au Nigeria. Dernièrement, c’est une étudiante de l’université de Umaru Musa Yar’Adua (Nord-Ouest) qui en a fait les frais sur le campus. 

La jeune femme, en dernière année d’économie, a été mordue par un cobra dans l’enceinte universitaire et a succombé au poison du reptile. Si la défunte a bien été prise en charge par l’équipe médicale du site, sa famille a décidé de l’emmener avec elle. Et cela, contre l’avis des médecins.

Un problème de santé publique 

Pour autant, il s’agit d’un véritable problème de santé publique selon l’OMS, puisque ces morsures tuent plus de 100 000 personnes chaque année sur le sol africain. L’université cherche donc à recruter un charmeur de serpent afin que ce genre d’incident, fréquent dans la région, ne se reproduise plus. Ces derniers ont en effet la capacité d’hypnotiser « leur proie » et de les capturer à mains nues.

Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé a récemment placé les morsures de serpent dans « la liste des maladies tropicales négligées ». Cette classification permet ainsi d’allouer des aides plus conséquentes à la lutte contre ce fléau.

Source : BBC

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Côte d'Ivoire, premier producteur africain de noix de cajou et premier exportateur mondial, rencontre actuellement des difficultés avec son cru 2018 qui ne donne pas entière satisfaction sur le marché international. Et cela, pour des raisons d'ordre structurel. Selon RFI, "c'est la qualité médiocre de la noix brute qui...
Dans un mois le sommet de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest aura lieu en juin à Lomé. Entre temps, il est espéré un retour des démarches pour la résolution de la crise. Alors que cette semaine était...
Afin d’appuyer la transition démocratique du pays et soutenir Adama Barrow dans sa relance de la Gambie, les bailleurs de fonds internationaux ont fait la promesse de verser 1,45 milliard d'euro au pays en pleine transition démocratique. A Bruxelles le 22 mai, s'est tenue la conférence internationale sur la Gambie...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter