Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Accords signés entre la Guinée et le FMI

Les négociations entre la Guinée et le FMI ont abouti et le FMI va donc débloquer les aides nécessaires à la tenue d’un programme de réformes et de politiques économiques. Cette démarche serait appuyée également par la Facilité élargie de crédit (FEC).

 Alors que la situation économique de la Guinée est satisfaisante, les aides viennent accompagner la stratégie de développement économique et social posée par l’Etat guinéen.

Cependant le montant des aides n’est pas encore fixé ; il faudra attendre le mois de novembre et l’issue de la réunion su conseil d’administration du FMI pour connaître quelle somme sera allouée à la politique de développement de la Guinée.

Le programme de développement concerné soutiendra le Plan national de développement économique et social (PNDES telle qu’est nommée la stratégie du gouvernement d’Alpha Condé. Cette stratégie prévoit d’atteindre une croissance plus dynamique et inclusive, de réduire la pauvreté, tout en veillant à préserver  la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette du pays, et ce à échéance 2020. Selon les annonces du FMI, «une stratégie d’endettement prudente visant à maximiser la concessionnalité des prêts extérieurs sera importante pour préserver la viabilité de la dette à moyen terme».

Selon Giorgia Albertin, chef de mission du FMI pour la Guinée, «le programme appuyé par la FEC vise à renforcer la résilience de l’économie guinéenne, à accroître les investissements publics dans les infrastructures afin de soutenir la croissance tout en préservant la viabilité de la dette à moyen terme, à renforcer les filets de protection sociale afin de réduire la pauvreté et favoriser le développement du secteur privé». Le pays montre de bons indicateurs macroéconomiques. Le cumul de réserves de change supplémentaires renforcerait les marges externes de la Guinée contre les chocs, a estimé le Fonds en ajoutant que le maintien d’une politique monétaire prudente serait de nature à préserver une inflation modérée tout en assurant la liquidité dans le système bancaire nécessaire à une croissance saine du crédit au secteur privé.

 Le FMI s’est également voulu conseiller en matière de finances publiques guinéenne «La mobilisation de recettes fiscales supplémentaires et la réduction progressive des subventions non ciblées à l’électricité créeront des marges budgétaires pour accroître les investissements publics dans les infrastructures et renforcer les filets de protection sociale afin de réduire la pauvreté et promouvoir l’inclusion», a précisé le Fonds. De même «Le renforcement de la gestion des finances et de l’investissement public sera la clé pour soutenir l’accroissement des investissements publics et augmenter leur efficacité et rendement», conclut le FMI.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter