Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’ONU tire le signal d’alarme sur la situation au Nord
Rapport ONU Nord Mali

Le dernier rapport de l’ONU portant sur la situation au nord-Mali n’incite clairement pas à l’optimisme. Le Secrétaire Général de l’institution, Antonio Guterres, a en effet confirmé que la problématique sécuritaire et humanitaire s’était nettement détériorée dans la région. Et cela, depuis un an.

« Presque aucun progrès n’a été fait dans l’application de l’accord de paix au cours de l’année écoulée », a-t-il martelé.

Selon l’intéressé, la mise en place du DDR (le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion) prendrait beaucoup plus de temps que prévu : 

« Il est urgent que les groupes armés participent activement à la mise en place de l’accord en proposant leurs listes définitives de candidats pour que le processus de DDR se lance une fois pour toutes. Faute de quoi, la stabilisation et la consolidation de la paix dans le nord du Mali resteront hors de portée. »

Et le temps, le pays en manque cruellement, confirme parallèlement RFI : 

« La commission nationale du DDR a prévu d’entamer le processus le 15 octobre, avec d’abord les membres des mécanismes opérationnels de coordination, puis les déserteurs de l’armée en 2012, les membres de groupes armés signataires de l’accord et enfin les groupes armés civils. Huit zones de cantonnement construites par la Minusma sont en train d’être finalisées. »

L’opération pourrait donc capoter, renchérit Guterres : 

« L’instabilité sécuritaire et l’absence de critères d’intégration clairement définis, comme la question de l’harmonisation des grades, sont autant de freins au démarrage du processus. Mais ce n’est pas tout, les groupes réclament aussi des quotas dans toutes les institutions sécuritaires et pas seulement les forces armées, comme c’était prévu initialement. Or cette demande n’a pas encore été examinée par le gouvernement. Autant d’éléments qui rendent plus qu’incertain un début de processus d’ici 10 jours. »

Source : RFI

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter