Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée-Bissau : le marché de la noix de Cajou surfe sur une belle embellie
Guinée Bissau Noix de cajou marché vente

La Guinée-Bissau devrait bénéficier d’une croissance de 5,2% en 2017. Une courbe qui s’explique notamment par l’embellie significative que connait le marché local de la noix de cajou. Ce dernier profite en effet d’une conjoncture internationale attractive.

Selon La Tribune, « le cajou, cultivé sur environ 12% du territoire national, est la principale denrée d’exportation de ce pays, troisième producteur africain après la Côte d’Ivoire et la Tanzanie. Pour autant, malgré une demande mondiale de cajou en constante augmentation, les paysans bissau-guinéens devaient ces dernières années se contenter de prix peu rémunérateurs, dans des circuits commerciaux dominés par des étrangers, en particulier indiens. »

La roue semble désormais tournée dans le bon sens, poursuit le média. Et pour cause, la filière locale était victime d’une contrebande massive qui se répercutait largement sur les prix : 

« En mai, alors que les cours mondiaux s’annoncent exceptionnels, les autorités de Guinée-Bissau constatent que le cajou est vendu dans le pays deux fois moins cher que dans la région sénégalaise voisine de Casamance, où il se négocie jusqu’à 1 000 FCFA le kilo. Soupçonnant une possible contrebande, le président José Mario Vaz suspend alors quelques semaines la commercialisation pour assainir le marché. Et lève dans la foulée l’interdiction de la présence d’étrangers dans ce négoce. »

Une décision qui a poussé les acheteurs indiens, chinois et mauritaniens a négocié directement sur le territoire sans passer par de multiples intermédiaires. Le kilo se négocie aujourd’hui près de 1500 FCFA. Un véritable coup de maître, c’est peu de l’écrire.

Source : La Tribune 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 20 avril Alassane Dramane Ouattara et Emmanuel Macron se sont rencontrés à l’Elysée. Parmi les sujets abordés ; le projet du métro dans la capitale ivoirienne que ADO souhaite voir fini en 2021, date de la fin de son mandat.  Alassane Dramane Ouattara souhaite voir en fonctionnement le métro d’Abidjan...
Le Nigeria se lance dans la réforme du système de tarification de l’énergie. Il s’agir de baisser les coûts de l’électricité qui apparaissent trop élevés, notamment aux yeux des investisseurs.  L’objectif de cette réforme est d’améliorer l’approvisionnement en électricité alors que la moitié des 190 millions de Nigérians est privée...
Si le Maroc demeure l'interlocuteur principal du gouvernement ivoirien sur le dossier de la réhabilitation de la célèbre baie d’Abidjan, le Koweit a néanmoins trouvé un accord avec le président Ouattara pour réaliser plusieurs prestations sur le chantier.  Un partenariat a en effet signé entre les deux parties hier à...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter