Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : fronde à venir pour les salariés de GSM Glo Mobile ?
Gsm Glo mobile Licence Bénin

L’opérateur béninois, GSM Glo Mobile, pourrait perdre sa licence d’exploitation en raison de plusieurs désaccords avec le gouvernement de Patrice Talon. Ce fut déjà le cas récemment pour Bell Bénin SA.

Selon le site Benin Web TV, les autorités locales « ont noté l’inadéquation des propositions faites par l’entreprise avec le cahier des charges des opérateurs de téléphonie mobile en vigueur en République du Bénin. »

Cette même source indique dans la foulée que « la licence de GSM Glo Mobile a été retirée par l’Etat alors qu’il concluait, selon les différents papiers exhibés dans ce dossier, la cession de ses actions à un opérateur nigérian après l’échec (essuyé) avec Orange. »

Quid donc des abonnés du réseau ainsi que les salariés de la structure qui se trouveront par milliers sur le carreau ? C’est la question que poseront vraisemblablement les principaux intéressés dans une future manifestation d’ampleur dans le pays.

Pour rappel, Patrice Talon avait promis en janvier dernier la création  de 537 300 postes supplémentaires.

Source : Benin Web TV

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter